Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise

En prélude à la célébration de son anniversaire, l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a donné mercredi à Lomé, une communication sur la dépression. Une activité qui s'inscrit dans la droite ligne du thème choisi par l’OMS pour la célébration de la journée internationale de la dépression qui est : « La  dépression, parlons-en ».

Selon Prof Valentin DASSA, Médecin Chef de service au CHU Campus, la dépression est loin d’être une fatalité. Elle est une maladie qui se manifeste par quatre symptômes. Le premier est lié à la forme physique (intense fatigue, même sans avoir fait d’efforts particuliers). Dans ce cas, la personne éprouve une sensation de manque d’énergie. Ni le repos, ni le sommeil ne l’atténuent. La dépression peut être aussi liée aux mécanismes du corps à travers une dégradation du sommeil qui devient mauvais, moins profond, très court et peu réparateur. Le troisième symptôme est lié à la vie affective, sentimentale et le quatrième, au fonctionnement intellectuel.  Ce dernier symptôme se caractérise par la difficulté qu'éprouve le sujet à réfléchir, à trouver les mots, à parler avec fluidité, a fait savoir le médecin.

Il s’agit d’une maladie qui peut toucher « chacun de nous, quel que soit l’âge, le sexe, le niveau social, la personnalité, la volonté, le  caractère », a-t-il indiqué.

Loin d’être une fatalité, le spécialiste a rappelé que la dépression est une maladie qui se guérie. Et c’est l’objectif essentiel de cette rencontre.

Théophile K.
Afreepress



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd