Togo : Les évenements de la répression barbare sur le Campus de Lomé

FAURE GNASSINGBE , IL FAUT LAISSER LES ETUDIANTS TOGOLAIS EN PAIX

Dans plusieurs localités du pays se déroulent actuellement des manifestations d’élèves pour soutenir les enseignants de l’éducation nationale en

C’est reparti comme en 14. La grève des enseignants continue cette semaine suite à l’appel de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET), de l’USET et de la FESEN. Alors que les enseignants grévistes sont absents des cours, les élèves leur viennent en  soutien dans la rue.

A Baguida, plusieurs élèves des cours primaires et des collèges sont dans la rue, bloquant pendant la nationale N°2. A Tchifama-20Km au sud-ouest de Pagala (préfecture de Blitta), des enseignants volontaires (E.V) observent un arrêt de travail pour soutenir leurs collègues enseignants. Les E.V sont une particularité de l’école togolaise: Il s’agit d’enseignants de certaines écoles publiques recrutés et payés par  les communautés locales. Ils constituent une forme de lumpenprolétariat aux salaires misérables dont la pertinence de l’enseignement est sujette à caution.

Le Lycée technique d’Adidogomé est actuellement encerclé par les forces de l’ordre positionnées pour empêcher la manifestation des lycéens prévus ce matin.

La CSET a lancé un mot d’ordre de grève illimitée pour revendiquer de meilleures conditions salariales. Depuis le début de la rentrée scolaire, l’éducation nationale est paralysée par ces grèves à répétitition.

 

 



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!