L’attention ne serait pas portée sur les ouvriers de la section « HB=Handmade B » de la société AMINA si ces derniers n’étaient pas sortis plus tôt que de coutume. Les responsables de cette section s’étaient finalement vus dans l’obligation de les libérer suite à une dizaine de personnes qui se sont évanouies.

« Ce n’est pas les premières fois que de tels cas se produisent ; certaines fois, les gens succombent. Mais jusque-là, nous-mêmes nous ne connaissons pas la cause », a révélé une ouvrière de cette section. Et à une autre de poursuivre que « nos chefs-sections ont plusieurs fois demandé que le médecin du service leur dise le motif, mais jamais cela n’a été fait ».

La société de mèche AMINA est souvent décriée par ses conditions de travail pénibles mais contre de maigres salaires.
T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!