Enfin la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La répression meurtrière du mardi dernier, lors des manifestations de rues contre la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers, a fait réagir la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH). Elle accuse le Gouvernement d’avoir toujours porté atteinte aux droits et à la vie des compatriotes.

Certes, la CNDH condamne la violence d’où qu’elle vienne ; mais, elle dit s’inquiéter de « de la recrudescence de la violence qui porte atteinte aux droits et à la vie de nos compatriotes  ».

Selon le bilan dressé par le Gouvernement de cette répression meurtrière du mardi dernier, il ressort qu’il y a eu un mort. C’est un bilan que la Commission présidée par Sam Dja Alilou CISSE dit avoir « appris avec consternation ». Pour cela, souligne le communiqué, « la CNDH invite le Gouvernement à faire la lumière sur cet incident malheureux afin que les coupables répondent de leurs actes conformément à la loi »

A l’endroit de tous les services compétents de maintien d’ordre, le communique leur « rappelle que le service de maintien d’ordre doit se faire dans le strict respect des règles que requiert la profession  ».

T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!