1 mort et des blessés est le bilan des manifestations de rue le mardi suite à la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers. Et bien, l’illustre disparu, un certain Nadjinoudine ALABI, a été conduit à sa dernière demeure en fin de journée d’hier, sous haute surveillance policière.

C’est au cimetière musulman d’Adétikopé que se repose pour toujours le corps du jeune Nadjinoudine ; celui-là que la population qualifie de « martyr » de la grogne contre la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers, le 28 février dernier. Que son âme repose en paix !

Rappelons que, cette cérémonie d’inhumation a été la croix et la bannière durant toute la journée d’hier. Selon le confrère « icilomé.com », ne serait-ce que le retrait de la dépouille à la morgue du CHU Sylvanus Olympio a été confronté « à certaines formalités alambiquées ».

Le confrère poursuit que le corps a finalement été récupéré et la forte mobilisation des parents, amis et connaissances s’étaient mis en route pour l’inhumation. Mais, ils rebrousseront chemin. Une autorité des corps habillés aurait exigé la présence des vrais parents de la victime avant que la dépouille ne quitte les lieux.

T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd