Union des Forces de Changement (UFC) se prononce enfin sur le retrait des fréquences à LCF et City Fm. Depuis le début de cette mésaventure le 06 février, plusieurs voix se sont levées pour dénoncer l’acte posé par le Président de HAAC. Des manifestations publiques ont même eu lieu sur initiative des OSC. Tout ceci est bien, reconnait l’UFC ; mais elle estime que la voie du compromis serait la meilleure.

« C’est un incident malheureux. En fermant les deux chaînes, ce sont des jeunes qui sont renvoyés au chômage », a déploré Gilchrist OLYMPIO, président National de l’UFC.

Mais, son parti n’est pas resté les bras croisés dans cette affaire. L’Union des Forces de Changement a fait savoir que des démarches ont été menées et continuent d’être menées tant envers la HAAC qu’envers les responsables du Groupe Sud Média, auquel appartiennent les deux média.

Un seul objectif sous-tend toutes les démarches : le compromis pour que les jeunes retrouvent leurs emplois. « Notre politique, c’est d’arriver à un compromis. Il faut toujours un compromis », a précisé Gilchrist OLYMPIO. L’UFC dit au non au chômage des employés du Groupe Sud Média, conformément à sa vision de faire sortir les jeunes togolais de la pauvreté.

T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
Our website is protected by DMC Firewall!