Les prix des produits pétroliers à la pompe connaissent une nouvelle hausse. Cette augmentation a été annoncée dans la soirée du lundi 27 février par un arrêté interministériel signé des ministres du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé, de l’Economie et des Finances et celui des Infrastructures et des Transports.

Selon ledit arrêté, le Super sans plomb s’échangera désormais à la pompe au prix de 524 F CFA, le pétrole lampant à 468 F Cfa, le gas-oil à 526 F Cfa et le mélange deux temps à 623 F Cfa. Les prix des bouteilles de gaz butane restent inchangés.

La première estocade contre cette décision gouvernementale est venue de Nicolas Lawson, président du Parti de la Rédemption et du Renouveau (PRR).

Rien n’explique cette hausse des prix des produits pétroliers à la pompe, avance l’homme politique qui était l’invité du journal sur une radio de la place. Le président du PRR déplore les incidences qu’auront ces augmentations sur les prix des produits de première nécessité et sur le coût de la vie au Togo. « Ça va à nouveau faire baisser l’activité économique parce que les transporteurs vont à nouveau renchérir les prix des transports et les bonnes femmes qui vont acheter les produits et les revendre, vont aussi augmenter les prix ».

A.Y.
Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd