« Nous sommes en manifestations parce que nous sommes arrivés en classe et on nous dit que les cours seront sautés. Nous voulons nos cours, ils disent que les chapitres seront considérés comme faits». Tels sont les propos tenus par plusieurs élèves rencontrés dans la matinée de lundi dans les rues de Dapaong. Plusieurs établissements d’enseignement visités par le correspondant de l’Agence de presse Afreepress sur place, sont totalement vidés par leurs occupants, rapporte le reporter.

Les mouvements ont débuté dans la matinée de ce lundi alors que les enseignants terminent trois jours de refus de travail pour  protester contre leurs conditions de travail et le manque de propositions de sortie de crise  par le cadre de réflexion mis en place par le gouvernement dont la mission est, selon le ministre de la Fonction Publique, Gilbert Bawara, de « réfléchir en profondeur sur l’ensemble des préoccupations et des défis qui occasionnent ou dont le non traitement conduit aux grèves, contestations et à la tension ».

La manifestation des élèves dans les rues de cette ville située à l’extrême Nord du pays a  viré en affrontements entre forces de l’ordre et élèves, a appris l’Agence de presse Afreepress d’autres sources présentes sur place.

A.Y.
Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd