Par courrier en date du 23 février 2017, adressé au Ministre en charge des Sports, le Syndicat des Enseignants d’Education Physique et Sportive du Togo (SEEPST) déplore un certain nombre de choses et annonce, dit-il, « une grève d’avertissement » pour les 09, 10 et 13 mars 2017.

« Le SEEPST est au regret de vous informer que tous les enseignants d’EPS du Togo observeront une grève d’avertissement et de boycott des examens de 72 heures, du 09, 10 et 13 mars 2017  », indique le courrier signé de Gnamba FARE, Secrétaire Général du SEEPST. En NB, les enseignants d’EPS précisent que « ce préavis tient en même temps lieu d’un mot d’ordre de grève, si à termes échus aucune satisfaction n’est obtenue ». Cette grève, poursuit la lettre, « sera reconductible en cas de non satisfaction »

Selon le courrier, quatre (04) raisons motivent l’annonce de ce mot d’ordre de grève. D’abord, « le rapport de la Commission interministérielle sur le plan de carrière de l’enseignant de l’EPS est resté sans suite jusqu’à ce jour ». Ensuite, « les problèmes rencontrés dans l’organisation des examens ne sont pas discutés et réglés ». Après, « les problèmes liés aux primes de rentrée et de bibliothèque des collègues relevant du ministère en charge des Sports n’ont pas trouvé de solution ». Et enfin, le courrier fait allusion à « tous les problèmes de titularisation et d’intégration que rencontrent les enseignants d’EPS du fait de leur gestion par trois ministères ».

Tout compte fait, le SEEPST dit rester à l’entière disposition des autorités compétentes pour toutes discussions devant aboutir à des solutions aux problèmes posés.

Freedom DZODZI


T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd