L’Association des Grandes Entreprises du Togo élit à sa tête Clément Ahialey, un dirigeant impliqué dans le scandale d’évasion fiscale des Panama Papers.

Scrutin serré. Voire au forceps ! Clément Ahialey, le  golden boy dirigeant de plusieurs entreprises, a  devancé son adversaire, le Français Thierry FERAUD, directeur général de la Brasserie du Bénin, aux termes d’un scrutin serré.

Le nouveau président lAssociation des Grandes Entreprises du Togo (AGET) est arrivé à égalité avec son challenger- 25 voix chacun sur 51 votants-  avant de l’emporter grâce un bulletin nul.

Cependant, l’élection du dirigeant de la société Amexfield Steel Togo (ATS), une entreprise de métallurgie, s’est produite dans un climat tendu, une première dans l’histoire de l’AGET, où ordinairement le président est désigné de façon consensuelle.

La personnalité du candidat togolais serait le limon de cette discorde d’une AGET en lambeaux, au lendemain du scrutin.

Evasion fiscale et copinage avec les ciementiers indiens

Clément Ahialey est cité dans la fameuse affaire des Panama Papers et entretient des relations sulfureuses avec les Indiens de Wacem et Fortia Cement. L’homme d’affaires truste à la tête de plusieurs entreprises et conseils d’administration : directeur d’Amexfield Steel Togo (ATS), directeur de Togo-Rail, président du Conseil d’Administration de Diamond Cement Togo, directeur administratif et chargé de relations extérieures de Wacem, directeur de Mae Clay. Excusez du peu ! Des sociétés aux résultats minorés et mauvais payeurs d’impôts.

C’est également un copain de Faure Gnassingbé; il est membre à ce titre de son Conseil Présidentiel pour l’Investissement. M Clément Ahialey est aussi membre du Conseil de crédit de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest.

Avec son élection se dresse en filigrane une division du monde des affaires, et ce, dans un pays pas vraiment peu réputé pour le fair-play dans le climat des affaires.

En dépit de quelques améliorations dans certains domaines- en témoigne son rang de 154ème  sur 190 au classement de Doing Business, pour un pays qui se proclame libéral, le Togo n’est pas libéral dans le domaine économique. La main du pouvoir politique et une justice à l’indépendance non garantie participent d’une image d’un climat des affaires peu fiable.

Par exemple, des hommes d’affaires, à l’instar du dirigeant de Ceco BTP, ont été déconstruits du jour au lendemain par la seule volonté du prince.

Le pouvoir est-il derrière l’élection de Monsieur Clément Ahialey ? En tout cas, il rentre comme un éléphant dans un magazin de porcelaine. Successeur de Claude ELBEZ, Jean-Daniel SETHO et José SYMENOUH, il est a 2 ans pour racommoder le tissu d’une association  défigurée.

Sont membres de son bureau,  Charles Gafan,  Pdg de Togo Terminal, vice-président, Hervé Mannerie,  directeur-général de Cfao Motors , secrétaire général.


LE TEMPS

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd