Il y a quelques jours, deux associations d’étudiants sont montées au créneau pour dénoncer le retard pris par les autorités universitaires, dans le décaissement de leurs allocations et bourses, communément appelés « tranches ». Finalement, les sous viennent d’être virés vers les comptes respectifs des étudiants méritants .

« Aux termes des échanges, les autorités ont promis de mettre les sous à la disposition des bénéficiaires au plus tard vendredi le 24 février 2017 », soulignait le 22 février dernier une déclaration du Mouvement pour l’Épanouissement de l’Étudiant Togolais (MEET). Et justement, les autorités universitaires n’ont pas forcément attendu la fin du délai avant d’accomplir leur promesse. « Virement de 54 000 F sur votre compte… » ; Voici le message SMS reçu ce jeudi 23 février en début de soirée, de la part de la Société des Postes du Togo, par un étudiant boursier en Philosophie Générale.

Ce virement met-il fin à une éventuelle manifestation des étudiants ? Pour le moment, l’on ne saurait confirmer ou infirmer. Néanmoins, ce qu’il faut retenir, c’est que le MEET, la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE) et les Délégués Généraux avaient mis en garde les autorités universitaires contre d’éventuelles manifestations estudiantines, si jamais, elles ne tiendraient par leur promesse.

« Au cas où la parole donnée ne venait pas à être respectée, le MEET organisera une assemblée générale dont la date et l’heure seront communiquées », mettait-on en garde d’un côté et «  la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants(LTDE) et les Délégués Généraux de l’Université s’associent pour exiger la sortie immédiate et inconditionnelle de deux tranches d’ici le Jeudi 23 février 2017 et la définition d’un calendrier précis de sortie des tranches auquel cas nous passeront à la vitesse supérieure. Par ailleurs, nous invitons les étudiants à se tenir prêt pour un éventuel appel à manifester  », clamait-on de l’autre côté.

Aujourd’hui, même si le virement a été fait, il est clair que les étudiants n’ont pas du tout été d’accord du retard que les autorités ont pris pour le faire.

Pour la LTDE, « depuis bientôt un mois les autorités gouvernemental et la directrice de la DBS sont en train de nous rouler dans la farine pour quelque chose qui nous revient de droit  ». le MEET poursuit en se disant « ahuri de constater le retard accusé par le gouvernement dans le versement des premières tranches de bourses et allocations aux ayants droits ».

Freedom DZODZI
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd