FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

Sur invitation du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), une délégation d’experts rwandais séjourne depuis le début de la semaine au Togo. Elle aura à partager l’expérience vécue du Rwanda en matière de crise et de réconciliation avec les membres du HCRRUN. 

Une rencontre d’échanges et de partages d’expériences s’est d’ailleurs tenue jeudi à Lomé en présence de la presse nationale et internationale. Une occasion pour la délégation rwandaise de faire le point de ses travaux et de décliner le contenu de sa mission au Togo. Transmettre aux experts togolais du HCRRUN, l’expertise et l’expérience rwandaise en matière de réconciliation et de réformes politiques et institutionnelles. Elle aura également à aborder avec les forces vives de la nation, des questions liées à la décentralisation et l’implication des citoyens dans la vie politique.

Pour le chef de la délégation rwandaise, la visite est une visite de travail qui s’inscrit dans le cadre de partage d’expériences entre son pays et le Togo en matière de gouvernance et de réformes. La délégation entend rencontrer tous les acteurs de la vie sociopolitique du Togo.

Devant la presse ce jeudi, Professeur Anastase SHYAKA, le chef de la délégation, a fait savoir que la « réconciliation est un processus perpétuel qui nécessite la participation de tous ». « C’est la mère de toutes réussites. Nous devons pardonner, nous donner la main afin de renforcer l’unité nationale », a-t-il laissé entendre.

Abordant avec les hommes et femmes de média le processus des réformes, il a insisté sur « le consensus politique » comme « condition d’une réforme réussie ». Pour lui, l’expérience rwandaise est devenue aujourd’hui un « modèle en Afrique ». « La réforme du pays qui est une aventure permanente. C’est le lit du succès qui réside dans le partage politique. Ce qui conduit inexorablement, selon lui, à la déclinaison des impératifs avec pour résultats probants que tous les compartiments de la vie de la nation sont touchés ».

Pour arriver à ces résultats, a-t-il dit, il a fallu au Rwanda de se focaliser sur trois choix stratégiques : le choix de l’unité, le choix de la redévabilité et celui de la confiance.

Pour finir, M. SHYAKA a recommandé aux Togolais, la construction d’une « véritable armée nationale sans distinction d’ethnie. «Le Rwanda est y arrivé grâce au changement de mentalité de la population vis-à-vis de l’armé, celle-ci a joué un rôle fort et a su gagner la confiance de la population », a-t-il dit.

Pour Awa Nana Daboya, présidente du HCRRUN, le Togo a « énormément à apprendre du Rwanda en matière de réformes institutionnelles, constitutionnelles et administratives susceptibles de concourir à une meilleure gestion de la chose publique fondée sur le partage et le consensus ».

Vendredi, ce sera le tour des organisations de la société civiles, des organisations des jeunes et des syndicats d’aller à la rencontre des visiteurs rwandais.

Les objectifs de cette mission, selon le HCRRUN, sont d’abord de permettre une large compréhension du concept des réformes politiques et institutionnelles liées à l’administration publique, avoir des entretiens avec les membres de la délégation et partager avec eux, des diverses étapes à parcourir pour aller vers la mise en œuvre des réformes acceptées par tous.

Conduite par le Professeur Anasthase SHYAKA, CEO du Rwanda Governance Board, la délégation se compose de Yves Bernard NINGABIRE, Directeur en charge de la planification suivi et évaluation au ministère de l’Administration locale ; de Bonaventure UWAMAHORO, Directeur en charge de la modernisation de la fonction publique au ministère de la Fonction publique ; d’Alphonse KARINGANIRE, Coordonnateur en charge de l’unité et de l’identité de la Disporea rwandaise, Commission nationale pour l’Unité et la Réconciliation et de Etienne NKERABIGWI, Directeur des affaires juridiques du ministère des affaires étrangères.

Armel A.


Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!