Les vendeurs de Boudè risquent de n’avoir pas du répit pour cette nouvelle année dans leur trafic. C’est ce qui se ressent à travers un communiqué du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Colonel Yark Damehame, en date du 04 Janvier 2017 et finalement rendu public hier jeudi .
D’après les termes de ce document qui a relevé les diverses difficultés rencontrées par les agents des Forces de sécurité dans le cadre de la mise en œuvre de l’opération Entonnoir, « ni la gravité, ni la récurrence des incidents dont sont victimes les forces de sécurité ne les feront reculer dans l’exécution de cette mission ». L’auteur du communiqué, « tout en réitérant l’engagement et la détermination de ces dernières à éradiquer ce trafic illicite des produits pétroliers », « met en garde les auteurs de cette dangereuse activité, notamment les grossistes, car des mesures plus énergiques seront mises en œuvre dans les prochains jours pour les traquer ».
Le ministre Yark Damehame attend des populations une collaboration « plus étroitement avec les forces de sécurité pour venir à bout de cette nouvelle forme de menace qui est en train de prendre forme dans notre pays ».
Si on s’en tient à ce communiqué, les dernières difficultés rencontrées par les forces de l’ordre dans la traque des trafiquants de carburant illicite, on retient que « dans la nuit du 13 au 14 décembre 2016, un véhicule poursuivant un convoi de trafiquants a été victime d’un grave accident de la circulation ayant occasionné des blessés et d’importants dégâts matériels au préjudice des forces de sécurité. De même, ce mercredi 04 janvier 2017, un véhicule de police transportant des produits pétroliers saisis auprès de trafiquants a été entièrement consumé suite à un incendie qui s’est déclenché à l’occasion de l’opération ».
Le phénomène du commerce illicite de produits pétroliers quoique génératrice de revenu pour certains citoyens véreux, est une véritable menace pour la sécurité nationale eu égard aux graves accidents, incendies et parfois troubles à l’ordre public qu’elle engendre. Au-delà de la sécurité, ce phénomène impacte très négativement la santé des populations et l’économie nationale. C’est donc face à cette menace à l’intérêt général des Togolais que les populations sont appelées à proscrire pour cette année 2017 les soulèvements des populations, les cas de rébellion, d’outrages et/ou d’agressions, et autres vis-à-vis des forces de l’ordre.
G.K
T228

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!