FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise

TOGO : A qui profitent les crimes ?

Depuis le temps du père feu Président de la République, le Général Etienne Gnassingbé Eyadéma, au fils Faure Gnassingbé, chef de l’Etat les crimes (les tortures, les bavures, les empoisonnements, les arrestations arbitraires, les assassinats, les incendies des marchés et autres) sont de règles pour ce régime RPT/UNIR et son clan au pouvoir depuis plus de 50 déjà.

Si les actes que posent ces hommes, ne profitent pas aux Gnassingbé et son clan, ces derniers seront arrêtés depuis.
Cette fois-ci les pyromanes et les braqueurs avec des armes de l’armée togolaise sont connus de tous. Et se sont les mêmes de ce régime RPT/UNIR depuis belle lurette.

 Alors si l’enfant de père n’en profite pas de ces crimes, il urge, qu’il arrête ces Hommes pyromanes, criminels et sataniques cette fois ci.

Ils sont connus de tous les voici :

- Ingrid Awadé, intime du Faure Gnassingbé

- Général Félix Kadanga, Chef d’Etat major général des FAT. Beau frère du Chef de l’Etat.

- Colonel Yotroféi Alex Massina,  ancien directeur de l’ANR et directeur de la gendarmerie nationale.

- Raoul Kptcha BASSAYI, DG de l’entreprise CENTRO. Homme de main de Ingrid Awadé.

- Général Mohamed Atcha Titikpina, ancien  Chef d’Etat major général des FAT.

- Colonel Bawoubadi Didier Bakali, préfet de la Kozah, ancien aide de camp de Faure Gnassingbé, Président de la République, intime de Ingrid Awadé (ce qui veut dire que l’ancien aide de camp partage la même femme avec son Chef). C’est ça le Togo avec des bordèles au sommet de l’Etat.

- Kogoé Sylvère Akrima, DG de la SALT.

- Officier de police Kpémissi, chargé des audiences du Président de la République, Faure Gnassingbé à Kara.

Au lieu d’arrêter des innocents et les foutres dans les prisons, nous demandons à la justice de faire  vraiment son travail dans le bon sens.

Au Togo la justice et les institutions de la République sont aux ordres d’un homme et son clan. On ne dit jamais le droit au « royaume » des Gnassingbé.

Il est grand temps que Les juges et les magistrats du Togo ne doivent plus avoir peur. Il grand temps de dire non aux donneurs des ordres et des consignes pour faire entorse la justice togolaise. 

La Nouvelle.

Depuis le temps du père feu Président de la République, le Général Etienne Gnassingbé Eyadéma, au fils Faure Gnassingbé, chef de l’Etat les crimes (les tortures, les bavures, les empoisonnements, les arrestations arbitraires, les assassinats, les incendies des marchés et autres) sont de règles pour ce régime RPT/UNIR et son clan au pouvoir depuis plus de 50 déjà.



Si les actes que posent ces hommes, ne profitent pas aux Gnassingbé et son clan, ces derniers seront arrêtés depuis.
Cette fois-ci les pyromanes et les braqueurs avec des armes de l’armée togolaise sont connus de tous. Et se sont les mêmes de ce régime RPT/UNIR depuis belle lurette.

Alors si l’enfant de père n’en profite pas de ces crimes, il urge, qu’il arrête ces Hommes pyromanes, criminels et sataniques cette fois ci.

Ils sont connus de tous les voici :

- Ingrid Awadé, intime du Faure Gnassingbé

- Général Félix Kadanga, Chef d’Etat major général des FAT. Beau frère du Chef de l’Etat.

- Colonel Yotroféi Alex Massina, ancien directeur de l’ANR et directeur de la gendarmerie nationale.

- Raoul Kptcha BASSAYI, DG de l’entreprise CENTRO. Homme de main de Ingrid Awadé.

- Général Mohamed Atcha Titikpina, ancien Chef d’Etat major général des FAT.

- Colonel Bawoubadi Didier Bakali, préfet de la Kozah, ancien aide de camp de Faure Gnassingbé, Président de la République, intime de Ingrid Awadé (ce qui veut dire que l’ancien aide de camp partage la même femme avec son Chef). C’est ça le Togo avec des bordèles au sommet de l’Etat.

- Kogoé Sylvère Akrima, DG de la SALT.

- Officier de police Kpémissi, chargé des audiences du Président de la République, Faure Gnassingbé à Kara.

Au lieu d’arrêter des innocents et les foutres dans les prisons, nous demandons à la justice de faire vraiment son travail dans le bon sens.

Au Togo la justice et les institutions de la République sont aux ordres d’un homme et son clan. On ne dit jamais le droit au « royaume » des Gnassingbé.

Il est grand temps que Les juges et les magistrats du Togo ne doivent plus avoir peur. Il grand temps de dire non aux donneurs des ordres et des consignes pour faire entorse la justice togolaise.

La Nouvelle.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!