Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise
Manifestations des 25, 26 et 28 avril 2018 au Togo


Ministre Issa SAMAROU Saibou « Je lance un appel à ceux qui, après avoir commis le forfait, ont pris la fuite… d’être sincère envers eux même d’aller se rendre, car un mort sur une conscience c’est un virus qui vous ronge jusqu'à vos derniers jours »

 

Monsieur le ministre Bonjour,

Bonjour ,

 

Vous venez de sortir d’une situation dans laquelle vous avez subit des traitements déplorables. Comment vous vous sentez aujourd’hui ?

Je vous remercie d’abord de l’occasion qui m’est offerte pour la 1èrefois depuis cet événement malheureux et douloureux qui a couté la vie à un jeune innocent. C’est un drame qui est venu nous frapper, c’est dur mais pas insurmontable car ALLAH est grand. Je suis sorti indemne tout en déplorant cette perte en vie humaine. Je m’incline devant la mémoire de ce jeune frère qui a été frappé injustement. Je suis très affecté surtout que j’ai eu à subir des choses inoubliables, des campagnes d’intoxications, de dénigrements, le vol de mes biens y compris mes pièces d’identité, ma carte bancaire, une importante somme d’argent mais dans tout ça, c’est cette perte en vie humaine qui m’a plus affecté surtout que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment .Que Allah le tout puissant, le miséricordieux accorde à cet enfant innocent, la paix et le repos éternel.

 Aujourd’hui  que vous avez la tête un peu reposé, dites-nous qu’est ce qui s’était réellement passé ?

 

Humm ! Je rentrais vers 19h ;j’étais à 3 minutes à peu près de ma résidence quand j’ai constaté une poursuite de conducteurs de taxis moto. Mais déjà au rond-point au niveau de l’ancien poste des douanes d’Adidogomé, j’ai été tamponné par un taxi moto, ce que j’ai minimisé puis que dès fois ça arrive. Je ne me suis pas arrête. J’ai continué mon chemin. J’ai dépassé les dos d’âne au niveau du camp deuxième Régiment d’Infanterie d’Adidogomé. C’était l’heure du bouchon les gens rentraient chez eux mais il y avait vraiment de l’embouteillage. Ceux qui connaissent cette route ne me démentiront pas. C’est une route connue très accidentelle surtout avec des zémidzans qui faufilent entre les véhicules sans contrôle. Il y’a toujours des accidents graves  sur cette route. J’arrive à Avé Maria ; je dis bien à 3 minutes de mon domicile. J’ai entendu un bruit, un choc sous ma voiture j’ai senti que j’ai roulé sur quelque chose, peut être un truc jeté sur la chaussée. Je ne pouvais imaginer que c’était un macchabé (cadavre). La scène s’est déroulée très rapidement. Dans mon rétroviseur, je voyais un colosse sur une moto qui, tout furieux, criait et me pointait du doigt. J’ai ralenti et j’ai baissé les vitres. Et c’est là que j’ai entendu en vernaculaire « il a tué, il a tué ». Surpris, j’ai accéléré car en même temps une meute spontanée de taxis moto était après moi, me pourchassant comme un fugitif. J’ai gardé mon sang froid car sur le coup, je n’avais rien à me reprocher. Je n’ai tamponné personne, un poulet, un mouton et même un chien. Puis que là, on se rend compte qu’on n’a cogné un animal. Je n’ai rien vu sur la route. Sincèrement, je n’ai vu personne devant moi. Et ça me fait de la peine qu’on dise que j’ai tué quelqu’un. Tué un être humain ?En mon âme et conscience, je ne comprends rien. C’était très hallucinant.

Dans la course poursuite, j’ai rebroussé chemin pour me retrouver sur l’endroit où l’accident s’est produit. Mais je ne pouvais imaginer tout ce qui m’attendait.  Je ne savais pas que je me livrais à ces chasseurs hyper hystériques apparemment drogués, j’imagine Je me posais la question de savoir au faite de quoi on m’accusait. Je suis rentré dans un enclos et descendu de la voiture. Mais là, ça n’a pas été facile à vivre. Je me demande comment je me suis en sorti. C’était parti trop vite. Le chef de fil de ceux qui me pourchassait m’a arraché mon sac en bandoulière contenant une somme importante et mes objets de valeurs : pièces d’identité, chéquiers et carte bancaires. Je n’avais aucun choix de me défendre. De l’autre côté, ils se débattaient chacun de son côté pour garder le butin ce qui m’a donner un peu de répit… De grosses pierres venaient de partout et s’explosaient sur les pars brise et vitres de ma voiture. Imaginez vous-même tout ce qu’il peut y avoir comme agression physique. C’est un miracle si je suis sorti  indemne...

 

Cela a-t-il eu des répercussions sur votre vie ?

Plus tard en faisant une rétrospective j’apprends  beaucoup de chose sur moi que j’ignorais avant. Bon, c’est la vie. C’est tout ce que je peux dire aujourd’hui. Jai toujours dis en mon âme et conscience, la main sur le cœur et sur le saint coran et sur la tête de ma mère que je n’ai fait aucun accident, ça c’est un ; de 2,je suis convaincu que c’est tout une conspiration mystique avec en toile de fonds, des ramifications qui vont au-delà des « guerres de clans » avec  des brigands, voleurs et drogués organisés qui opèrent de la sorte. Ce qui a même été confirmé par un commissaire dont je tais le nom.

 

 Dans le feu de l’action est ce que vous avez tamponner quelqu’un ?

Absolument non et non !!! vous voyez dans le feu de l’action, a force d’entendre que j’ai tuer, j ai fini par croire qu’un fantôme ou un sorcier volant s’est jeter mystérieusement sous ma voiture sans que je la vois et transformé en être humain ,et que c’est ça les gens ont vus pour m’accuser et même la police a cru au départ leur connerie puisqu’il avait personne pour apporter la contradiction, jusqu’au jour ou elle se rende compte qu’il n’y en même pas un seul témoins a charge parmi ce groupe de malfaiteurs drogués, pour confirmer leur  » ont dis » les gendarmes sont obligés de reprendre l’enquête et le PV »procès verbal » car surgissent un miracle des témoins qui confirment le contraire qui ont vus  la vraie scène de ce qui sais vraiment passée, c’est a partir de ce moment que moi même j’étais convaincu que ce n’est pas un fantôme mais bien bon un cadavre et que je ne suis pas l’auteur. mystérieux non ????

 

Et pourquoi le journal perroquet s’acharne tant sur vous ?

  Dans ce cas précis,  Ayivi Germain du journal Le perroquet a relaté des faits contraires à la réalité. Le fait même de sortir le journal en quadri, ce qu’il ne fait plus depuis longtemps, et surtout si vous voulez, vous pouvez reprendre les parutions d’avant et d’après celle qui contient ces affabulations racontées sur ma personne. Vous comprenez clairement qu’il s’agit d’une mission destinée à nuire à ma personne. Ça n’a autre nom qu’un complot ourdi contre ma personne, un travail commandé par quelqu’un qui voulait me faire passer pour ce que je ne suis pas. Même si j’ignore celui qui se cache derrière cette machination… SUIVEZ MON REGARDS ». Sans même aller sur le lieu de l’accident, ni approcher la police et sans  retenu, parler de « sacrifice humain » et d’appartenance à un réseau exotérique ? Seul Germain Ayivi doit en savoir plus que moi peut-être que lui-même soit membre ou proche de ces réseaux pour maitriser leurs pratiques de telle sorte à me les amputer. L’accident c’est autour de 19 h et non 21h. Son journal estime que j’ai renversé quelqu’un au rond point de la douane et il précise aussi que je suis auteur d’un autre accident à Atikoumé ou Todman…Ce qui ne reflète en rien la vérité. Je lui ai dit qu’il a fait un mauvais choix « peu importe ce que cela lui a rapporté mais le revers de la médaille ne saurais tarder ».

 

 Et par rapport à tout ce que vous avez perdu et la voiture qui aurait renversé l’enfant avant que votre véhicule ne vienne marcher sur le corps ?

Ecoutez, quoi qu’il en soit, la vérité va triompher. Au-delà de tout ce qui se dit, les investigations se poursuivent. Il y a aujourd’hui une plainte en bonne et due forme contre ceux qui m’ont dépouillé et agressé. J’ai également entamé une procédure contre le journaliste qui a publié des affabulations et des mensonges sur les faits et attaqué ma personnalité. Puis que ce suppôt journaliste véreux a immédiatement pris le relai en se substituant à la justice pour me condamner et affirmer que je suis le meurtrier. Ma famille et toux ceux qui me côtoient savent bien que je n’aime pas voir le sang. Je ne tue ni les cafards et rats qui séjournent par moment dans ma maison et me font sursauter dans mon sommeil ou encore perturbe mes repos. A plus forte raison un humain ! Secundo, pour l’amour que je porte à ma mère, quand je jure sur sa tête, c’est terminé. On passe à autre chose. C’est comme ça.Je suis  un homme de valeur, de principe, fidèle et loyal. J’assume toujours mes actes. Je n’ai jamais dérobé à mes devoirs, ni mes obligations .Quand je dis, je fais ; je ne recule jamais. Je n’ai pas fui devant ceux qui ont paru plus puissant que moi. Pourquoi pensez-vous que je  le fasse maintenant devant ceux qui m’attribue la mort d’un jeune innocent mort écraser par une première voiture suivie de moi ,puis que finalement c’est ce qui ressort et d’un troisième qui à fais gicler le sang du petit et a pris la fuite ? J’ai appris qu’ils ont bien pris soin de dépouiller le défunt aussi. Quelle tragédie ?

 VOUS N’AVEZ TOUCHE OU TAMPONNER PERSONNE POUR FAIRE UN ACCIDENT, ON VOUS HARCELÉ QUE VOUS AVEZ TUER UN ENFANT QUI PARAIT IL A ÉTÉ RENVERSE DÉJÀ PAR UNE MOTO LE MATIN ,ON VOUS DIS QUE PARAIT IL QUE C’EST LE PÈRE DE L’ENFANT QUI A APPELER LA POLICE ALORS QUE LE COMMISSAIRE DIS QUE C’EST UNE FEMME CONFIRMÉE, LE PAPA FAIT DU TAPAGE QUE JE DOIS ÊTRE EN PRISON ALORS QU'IL N’ETAIT PAS TÉMOIN DE L’ACCIDENT LE PROCUREUR A DU LUI RÉTORQUER QUE PEUT ÊTRE SUIS PAS L’AUTEUR ET QUE LA PRISON C’EST POUR DES DELIS DU DROIT PÉNAL , IL PREND DES PHOTOS DE LA VOITURE AU COMMISSARIAT CE QUI EST INTERDIT POUR RETROUVER CETTE MÊME PHOTOS AVEC LA PLAQUE DE MA VOITURE A LA UNE DU JOURNALISTE VÉREUX ALORS QUE AUCUNES PREUVES AUCUN INDICE NE M’INCRIMINE , NULLE PART AU MONDE J’AI VU UN MEMBRE DE LA FAMILLE DÉFUNTE QUI S’AMENE AVEC SON ALCOOTEST POUR SOUFFLER DEDANS ?BIZARRE NON ?ÉVIDEMMENT JE LUI AI DEMANDER SA CARTE S’IL EST ASSERMENTER PAR UN JUGE OU UN OFFICIER DE LA POLICE JUDICIAIRE ?? LA RÉPONSE EST NON, ON VOUS VOLE ; ON VOUS DÉPOUILLÉ DE TOUT, VOULANT VOUS TUER,VOUS LYNCHER ET BRULER VIF. ON VOUS SALIS, ON TRAFIQUE MÊME VOS PHOTOS,UN JOURNALISTE VÉREUX AVEC SES « COMMANDITAIRES » VOUS CONDAMNE MÊME AVANT LA SENTENCE DU JUGE, ON REFUSE DE PUBLIER DANS LA FORME VOTRE DROIT DE RÉPONSE QU’ON A PRIS SOIN CONTRE LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DE COMMENTER ; ON REFUSE DE LE PUBLIER DANS LA MÊME COLONNE, A LA UNE TOUT COMME L’ARTICLE INCRIMINE,ON SE BAT POUR TROUVER UN SEUL TÉMOIN CONTRE VOUS ET PAR ENCHANTEMENT, AUCUN DES AGRESSEURS NE SE MANIFESTE ET PRÉSENTE. C’est formidable.

 

Que comptez-vous faire d’autre, puis que vous venez de parler d’une série de plainte ?

 Allah est au contrôle. Je vous jure que tout ce qui se passe, c’est la main de Dieu. Incroyable, personne n’y peux rien sans une foi inébranlable en son Destin. C’est un miracle d’être vivant car je n’ai pas fini d’accomplir ma mission  sur cette terre pour laisser ma vie dans des conspirations pareilles. On brode, déforme, invente, attaque, un exercice de style d’une grande bassesse .C’est une expérience étrange de voir sa vie réinventée .Je n’aime pas les mensonges et l’obscurantisme. Seul le Saint Coran compte pour moi. Toute cette salade mérite réflexion, analyse, décryptage et discernement.  Patientons mes chers amis et laissons la justice faire son travail. Dans mes prières, j’ai toujours imploré Dieu de faire de telle sorte que la vérité éclate en plein jour et Dieu est en train de faire le nécessaire. Des témoins oculaires ont fais leur dépositions au commissariat du 9èmearrondissement. Je n’en dirai pas plus. On ne s’amuse pas avec une mort d’homme sur la conscience. Je vais vous une confidence suis musulman même convaincu que je n’ai rien a me reprocher j’ai quand même laisser une somme au cabinet du procureur pour ma contribution symbolique et morale pour les obsèques de l’enfant et même envoyer une délégation de ma famille envers la famille défunte qu’on ne voulait pas recevoir, a un moment j’ai pris la décision de dire a ma famille STOP, de ne plus aller se faire humilier comme ça, je ne suis pas l’auteur de ce qui est arriver point .Elles sont quand même Parties. C’est hallucinant non ????

 

Avez-vous un appel à lancer aux conducteurs des autres véhicules que vous avez cité mais qui ont pris la fuite ?

 Je  profite de cette occasion pour lancer un appel solennel à ceux qui, après avoir commis le forfait, ont pris la fuite de penser à demain, d’être sincère envers eux même et de se demander si c’était leur enfant ?S’ils lisent cette interview, d’aller se rendre, car un mort sur une conscience c’est un virus qui vous ronge jusqu'à vos derniers jours. Mieux vaut tard que jamais. Quant à moi, après 2 semaines de deuil pour le repos de l’âme de mon jeune frère que je ne connais même pas,  j’ai repris ma vie là où je l’ai laissé. Paix à son âme et que la terre lui soit légère. Quant à ce qui concerne mes détracteurs, je leur dis ceci: "la réussite rend toujours jaloux ;  La vérité c’est un animal qui ne meurt jamais. Elle subit et encaisse des coups mais finit toujours par triompher. Toute ma vie, j’ai eu un parcourt exceptionnel, chanceux et je l’admets, j’ai déjà subi pire que ça sans me laisser abattre. Je suis toujours aussi bien sorti malgré l’ampleur de ces complots ourdis venant d’où je ne sais, destiné à me démolir et m’exposer à la mort. Je me pose une seule question : « POURQUOI MOI ???? »Une chose est sure, dans la vie, « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » dit-on. Je crois à la force de l’esprit et je crois au Destin …

 

Fermez les bancs

 

Je vous remercie.

 

Merci monsieur le ministre…

 

Ministre Issa Samarou Saibou

 

Lomé le 01 Novembre 2014



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!