Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise



L’intellectuel se rapporte à l’intelligence et c’est à juste titre que certains conçoivent qu’un « intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche ». L’intellectuel est celui qui rapporte de la lumière à la cité et les Universitaires c’est à dire les membres des Universités sont assimilés à la classe intellectuelle.

La Loupe du Correcteur

Partout ailleurs, les intellectuels ont pignon sur rue et sont respectés à juste titre. Mais au Togo, il y a bien problème quand on évoque le terme intellectuel et surtout quand on y ajoute universitaire.

Longtemps accusés de ne pas prendre part aux débats surtout politiques au Togo, une certaine classe d’intellectuels qui s’essayent depuis quelques mois ne méritent que mépris. S’efforçant de soutenir bec et ongle, vaille que vaille, le pouvoir de Faure Gnassingbé, ces intellectuels universitaires, se révèlent minables. La plupart sont ressortissants du Centre de Droit Public à l’Université de Lomé. A chacun de leur passage sur les médias ou pour des droits de réponse, que de confusion.

L’autre intellectuel qui a fait regretter des diplômes à certains Togolais la semaine dernière est un Maître de Conférences au Département des Lettres de Lomé, Didier Amela. Deux jours après avoir annoncé sa démission de l’ANC à coup de renfort médiatique pour dit-il, avoir subi « des humiliations, médisance et de peu de considération », il s’annonce à la tête du parti de son défunt père Yao Edoh Amelavi Amela, ancien ministre de l’Education Nationale et porte-parole du gouvernement Eyadèma en 1991. « Le Bureau National du Front National s’est réuni ce jour en séance extraordinaire pour nommer un président intérimaire à sa tête à la personne du professeur Amela Didier jusqu’au congrès ».

Tout ça pour ça ! S’exclamaient certains Togolais. Si Didier Amela veut reprendre le parti de son feu père, a-t-il besoin de ce boucan surtout des mensonges grotesques pour courir tout ce scénario ?

A l’arrivée, de par des comportements retors de certains intellectuels, beaucoup de Togolais dégoûtés, se demandent à quoi cela sert d’amasser des diplômes. Intellectuels Universitaires, dites-vous ? Soyons sérieux et ressaisissons-nous.

Source: Le Correcteur


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!