Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR - Par CVU



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Afrique : les élections ne riment pas forcément avec démocratie
Au Togo, comme ailleurs en Afrique Noire, la démocratie ne peut se suffire des seules élections. Elle a besoin que celles-ci ne soient pas manipulées. Là réside l'actuel challenge de l'Afrique. La précipitation actuelle du gouvernement togolais à aller vers les élections ne cacherait-elle pas un projet de tripatouillage?
Par CODITO


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Au-delà du large sourire affiché par les uns et les autres à la sortie des discussions du premier jour du dialogue inter-togolais hier lundi, ardue a été la journée de travail qui s’est achevée tard dans la nuit. Premier des éléments à savoir, les discussions marquent un premier arrêt pour reprendre le vendredi 23 Février 2018 à 14 h.

Pour ce qui est des points qui ont fait l’objet de discussion entre les deux parties et ont trouvé une solution totale ou partielle, c’est selon, il y a l’autorisation donnée au gouvernement de participer aux discussions, alors que la Coalition des 14 est également autorisée à augmenter le nombre de ses représentants au même nombre que celui du gouvernement.

Deuxième point, c’est qu’une grâce présidentielle est accordée à 45 des 92 personnes arrêtées lors des manifestations qui ont eu lieu depuis le 19 Août 2017 et détenues en prison. Ces dernières seront libérées alors que les 47 autres dont l’opposition réclame jusqu’alors la libération, verront leur situation être étudiée au cas par cas.

Pour ce qui est des détenus dans l’affaire des incendies, il est convenu qu’ils seront jugés demain mercredi et sous liberté provisoire.

Et pendant que le dialogue se déroule, aucune manifestation politique n’est donc plus autorisée. Toutes ces manifestations sont suspendues.

Autres points, c’est la demande faite par la C14 de la suspension du processus de préparation des locales et des législatives mis en branle depuis un moment par le gouvernement au travers de la CENI. Aussi, le point concernant la Constitution de 1992 a été abordé.

Pour ce qui est de la suspension des travaux pour ne rependre que le 23 Février 2018, il relève de la stratégie selon laquelle, les parties prennent du temps pour réfléchir aux différents points abordés le premier jour et ce qui en a été arrêté.
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd