octobre 23, 2018
Ad Top Header


Togo : Vers la privatisation de deux Banques au Togo Featured

Le gouvernement togolais a autorisé, mercredi 3 octobre 2918 en conseil des ministres, la privatisation respectivement de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI) et l’Union Togolaise de Banque (UTB).

Adoptés par le conseil qui s’est réuni au palais de la présidence sous la direction du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, les projets de loi s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de réformes et de libéralisation de l’économie togolaise engagée depuis 2006.

Selon le communiqué ayant sanctionné ce conseil et rendu public par la présidence de la République, ces lois permettront au gouvernement de se désengager en tout, de quatre banques à capitaux publics, à savoir, la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI), l’Union Togolaise de Banque (UTB), la Banque Togolaise de Développement (BTD) et la BIA-Togo.

Cette décision, a fait savoir le gouvernement, a été matérialisée par l’adoption à l’Assemblée nationale de la loi n°2010-012 du 07 octobre 2010 portant désengagement de l’Etat et d’autres personnes morales de droit public des entreprises publiques.

Pour le gouvernement, le processus de privatisation des banques publiques a été soutenu par la Banque Mondiale. Ainsi, deux banques, notamment la BTD et la BIA-Togo, ont déjà été privatisées. Le gouvernement a poursuivi ses efforts en vue du redressement de la BTCI et de l’UTB, rappelle le communiqué.

Dans la recherche des solutions les plus appropriées, le gouvernement avait, par ailleurs, le choix entre la fusion ou la privatisation. « La seconde option à savoir les privatisations de la BTCI et de l’UTB est privilégiée, car d’une part, elle cadre avec la volonté du gouvernement de se désengager progressivement des secteurs productifs pour faire place au privé dans le cadre de sa politique de partenariat avec le secteur privé et d’autre part, en raison des opportunités actuelles du marché bancaire et du coût d’opportunité que représenterait la première option pour l’Etat », a indiqué le conseil avant de signifier que ces opérations de privatisation doivent être autorisées par l’Assemblée nationale.

Au demeurant, le gouvernement a rassuré qu’il veillera à la préservation des emplois et des intérêts des employés ainsi qu’à la consolidation du système financier dans la conduite du processus de privatisation.

Raphaël A.

Afreepress

Rate this item
(0 votes)
Last modified on jeudi, 04 octobre 2018 20:31

Latest Tweets

La Suisse auscultée par des journalistes d'ailleurs https://t.co/bVJhdcj08f via @tripplesworld
Togo: Qui est cet opposant de la C14 qui a reçu 800 millions de Faure pour fragiliser la lutte? https://t.co/HA0tb2XXIY via @tripplesworld
Togo: Nouvelles révélations accablantes de Ferdinand Ayité sur Gilchrist et ses déboires avec https://t.co/d3FpT5wJL8 via @tripplesworld
Follow Togosite on Twitter

Post Gallery

Togo: Nouvelles révélations accablantes de Ferdinand Ayité sur Gilchrist et ses déboires avec

Togo: Qui est cet opposant de la C14 qui a reçu 800 millions de Faure pour fragiliser la lutte?

FRANCE : suicide d'un prêtre visé par une enquête pour "suspicion d'agression sexuelle"

Togo: Le pemier cercle de Faure Gnassingbe charge d apaiser les tensions

Togo : Violences sociopolitiques / Indemnisation des victimes phase 2  Démarrage en novembre prochain

La Suisse auscultée par des journalistes d'ailleurs

Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 %

Togo  : Championnat national de D1 / 4ème journée

Togo : Prof. Kadanga fait foi au processus d’apurement du fichier électoral pour démasquer les fraudeurs

Togosite.com - All Rights Reserved