Suite au scandale déclenché par le déversement sur le marché togolais de produits avariés et impropres à la consommation et l’arrestation de la principale responsable. Les dernières en date sont celles du Mouvement Martin Luther King (MMLK) et de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT).

Dans un communiqué rendu publique ce lundi 20 mars 2017, la Ligue Togolaise des Droits Fonciers (LTDF) a alerté le public sur une situation qui prévaut dans le canton de Sanguéra (banlieue ouest de Lomé).

Ce qu’il avait toujours nié, et bien c’est la même chose qu’il déclare finalement face à la Police. Lui, c’est le monsieur qui avait menacé Blaisot Elso durant quatre jours. Il vient d’être interpelé et reconnait finalement qu’il s’était trompé de numéro ; chose qu’il n’avait jamais acceptée quand il posait l’acte.

Les données de base de l’Enquête Démographique de Santé (2013) au Togo révèlent qu’une femme meurt toutes les 8 heures des suites de complications liées à son état de grossesse ou lors de l’accouchement.

Il s’agit là d’une décision du Conseil des ministres en date du 11 février dernier. Le décret ainsi adopté est initié pour corriger dans la forme et dans le fond le statut du corps des sapeurs pompiers. Ceci, pour remettre les pendules juridiques et le format de ce corps spécial à l’heure. Voici ce qu’explique le communiqué ayant sanctionné ledit conseil des ministres :

C’est l’histoire d’un avortement qui a mal tournée pour un infirmier de l’hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan communément appelé Yovo. Ce dernier, en complice avec l’élève qui a enceinté la jeune fille Gloria Djatcha, ont fait le curetage dans un couvent à Awassi, un des quartiers d’Afagnan.

Bientôt le passage d’Ahépé (Yoto) à Agbélouvé (Zio), 28 km, ne sera plus un calvaire pour les populations de ces deux lieux. Vendredi dernier, le ministre des Infrastructures et des Transports, Ninsao Gnofam, était sur le chantier pour constater l’effectivité du démarrage des travaux de réfection de ce tronçon qui relie les deux localités.


Arrêté le 13 janvier dernier puis détenu à la prison civile de Lomé dans une affaire viol, le pasteur fondateur des églises « Temple du Changement » est désormais un homme libre de ses mouvements et ce, depuis ce jeudi 9 février 2017.

Le soutien du gouvernement togolais ne leur a jamais fait défaut. Et elles le savent très bien. Raison pour laquelle, les sœurs de la Pouponnière Sainte Claire étaient une fois encore hier à la Primature pour échanger avec le Premier ministre togolais, Sélom Komi Klassou. Au cœur des discussions, la question de la construction de nouveaux locaux dans l’enceinte de leur Pouponnière pour augmenter les capacités d’accueil.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd