C’est le cri de détresse du MMLK (Mouvement Martin Luther King) au nom de la localité d’Akoumapé dans la préfecture de Vo. Selon les termes d’un communiqué qu’elle a émise cette organisation de la société civile togolaise, ""les dernières pluies dont le summum fut atteint le samedi 8 juillet, ont causé des dégâts terribles et effroyables. C’est ainsi que la voie Lomé-Vogan dont les travaux abandonnés continuent d’alimenter les débats et de susciter des polémiques les plus intenses de la République, fut malheureusement transformée en un fleuve de circonstance à Akoumapé. Cette infortune est due à la non réalisation d’un pont au centre de la localité reconnue souvent inondable sur une pente accidentelle dont la déviation présente des dangers énormes aux populations et aux usagers"".

On peut dès lors constater que ""Akoumapé haut et Akoumapé Bas sont difficilement joignables actuellement il y a plus d’une semaine et le salut aux passagers est assuré par des jeunes courageux qui ont mis un dispositif de sauvetage aux piétons pour la circonstance. Quand aux automobilistes et motocyclistes, il s’agit d’un parcours de combattant et malheur si en pleine eau le démarreur lâche la suite est préjudiciable"".

Et, "" de nos jours , les risques d’insécurité et de naufrage sont encore inévitables et la situation inquiète toujours. Cette partie de la voie est sous inondation et sinistre"". Ce qui amène donc à conclure qu’il s’avère urgent ""de trouver une solution palliative à la fois pur les populations et les autres usagers. Car s’il faut attendre que les eaux s’évacuent d’elles mêmes, le calvaire et la misère s’étendront et se prononceront pour une durée indéterminée aux conséquences imprévisibles"".

L’alerte est sonnée. On attend de voir qui se lancera au secours des populations de cette ville et des usagers de cette voie qui se voit coupée en deux.
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!