FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!

,
Depuis le début de l'année 2017, des cas de « dengue » ont été  signalés aux quatre coins de Lomé. Face au risque d’épidémie, le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a invité dans un communiqué, chaque région et district à « mener des actions pour freiner le fléau ».

Selon les experts du ministère de la Santé, la dengue est une maladie virale qui se transmet à l’homme par la piqûre de moustiques du genre Aedes. Il s’agit d’une maladie « classique » qui se manifeste brutalement après 4 à 10 jours d’incubation par l’apparition d’une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole. Au bout de 3 à 4 jours, une  brève rémission est observée, puis les symptômes s’aggravent. 

Il est à préciser qu’un état de choc hypovolémique peut apparaître surtout chez les enfants de moins de 15 ans (refroidissement, moiteur de la peau et pouls imperceptible signalant une défaillance circulatoire) pouvant entrainer des douleurs abdominales et  provoquer la mort.

Pour prévenir la « dengue », il faut éliminer correctement des déchets solides, empêcher  l’accès des moustiques aux gîtes larvaires par une gestion et une modification de l’environnement, couvrir, vider et nettoyer toutes les semaines les conteneurs pour la conservation de l’eau domestique. Il faut également porter des vêtements à manches longues et améliorer la participation ainsi que la mobilisation des communautés pour une lutte anti -vectorielle durable, indiquent les experts.

Il est à rappeler qu’une détection clinique fiable et une prise en charge rapide des patients peuvent permettre de réduire de manière significative le risque de mortalité.

Il n’existe pas de traitement spécifique à la dengue. La détection précoce et l’accès à des soins médicaux adaptés permettent de ramener les taux de mortalité en dessous de 1%.

Christelle A.


Afreepress


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!