Bientôt le passage d’Ahépé (Yoto) à Agbélouvé (Zio), 28 km, ne sera plus un calvaire pour les populations de ces deux lieux. Vendredi dernier, le ministre des Infrastructures et des Transports, Ninsao Gnofam, était sur le chantier pour constater l’effectivité du démarrage des travaux de réfection de ce tronçon qui relie les deux localités.

Confiés à l’entreprise GER (Grande Entreprise Routière), ces travaux qui seront supervisés par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) devront coûter la somme globale de 838.317.630 F cfa, et sont inscrit dans la première phase du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), lancé au mois de novembre 2016 par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Les travaux une fois réalisés permettront de rallier facilement les préfectures de Yoto, Zio et Haho et le tronçon servira d’un bon raccourci pour les populations qui voudront relier en un temps record la Nationale N°1.

En tout cas, en deux mois d’exécution des travaux qui devront s’achever en 9 mois, l’on situe le taux d’exécution à 8,58 %, qui portent essentiellement sur la libération des emprises, la démolition des ouvrages à reconstruire, le décapage et l’approvisionnement en matériaux, le début de la construction des ouvrages en bétons de propriété et le ferraillage. Seule difficulté évoquée par le Directeur des travaux à GER, Kpiki Kouré, c’est la finition d’un pont de 80 m sur le fleuve Haho, et qui traverse la route en deux, un pont qui n’aurait pas été pris en compte préalablement par le projet de réfection.

Le ministre à dès lors promis que des efforts seront entrepris par le gouvernement et ses partenaires au développement pour apporter la solution appropriée à cette difficulté.
T228


Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd