Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise



« Pour une sortie rapide de crise au Togo : Nana Akufo-Addo a eu plusieurs heures de séance de travail avec François Boko », titre LIBERTE.

« Des tractations sont en cours pour trouver une solution rapide à la crise politique au Togo. Pendant que certains leaders de la coalition de l’opposition, Tikpi Atchadam du PNP, Jean-Pierre Fabre de l’ANC et Brigitte Adjamdagbo-Johnson sont reçus à Paris par le président guinéen Alpha Condé, le président ghanéen Nana Akufo-Addo mandaté par ses pairs de la CEDEAO poursuit parallèlement sa médiation. Il a rencontré hier à Londres l’ancien ministre de l’Intérieur, actuellement à avocat au barreau de Paris, François Akila-Esso. Selon nos informations, les deux personnalités ont eu une séance de travail de plusieurs heures et abordé tous les sujets devant concourir à l’apaisement et une sortie de crise », écrit-il.

Pourquoi justement il est important de rencontrer cet homme politique en exil à Paris ? A cette question la parution quotidienne répond qu’ « en fait, l’ancien ministre de l’Intérieur est un fin connaisseur de la politique togolaise dont l’apport peut être décisif dans le cadre des discussions. Il est également un ancien commandant de la Gendarmerie et de ce fait, il peut être utile pour mieux cerner le rôle de l’armée dans le maintien de la minorité au pouvoir ».

Sur le même sujet, Le TRIANGLE des ENJEUX informe qu’« A Londres, François Boko n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour proposer des solutions de sortie de crise durable à savoir la fin du règne de Faure Gnassingbé au plus tard en 2020 ».

Cet hebdomadaire précise par ailleurs que « ce jour, Alpha Condé qui sera reçu à l’Elysée rendra compte (de ses entretiens avec Jean-Pierre Fabre, Tikpi Atchadam, Brigitte Adjamagbo-Johnson, NDLR) à Emmanuel Macron de l’avancée des discussions ».

Et d’ajouter : « Des sources diplomatiques nous affirment que le chef de l’Etat français demandera à son homologue guinéen de laisser la main à la diplomatie ghanéenne sur la question du Togo étant attendu que Akufo-Addo avait été mandaté par ses pairs de la sous-région pour trouver une issue à un problème qui risque d’embraser l’espace ouest africain ».

Sur un tout autre sujet, La DEPECHE titre : « L’imbroglio togolais : L’armée au cœur des Enjeux politiques ».

Dans son analyse, l’auteur de l’article constate que « L’opposition demande aux Forces Armées Togolaises (FAT) de rallier la lutte du peuple, alors que Faure fait les yeux doux à la grande muette ».

Et de conclure : « L’armée togolaise de 1990, n’est pas celle de 2017. La vieille garde est presque finie. Elle est remplacée par des jeunes officiers et hommes de rangs réceptifs au discours de changement. Parce qu’ils sont sur internet, suivent les télévisions internationales et sont sur les réseaux sociaux, ils vivent les mêmes difficultés que leurs frères civils. De là, peut venir le changer militaire ».

A.H.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!