FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Crise politique/ En visite au Camp Témédja : Faure Gnassingbé dresse l’armée contre le peuple », titre LIBERTE.

« Un homme politique a entre les mains la solution à la crise politique traversée par le Togo : Faure Gnassingbé. Mais les Togolais vont devoir ne compter que sur eux-mêmes pour sortir de ce pétrin. En visite au camp Témédja, il a tenu un discours d’une extrême gravité devant les militaires. Alors qu’on espérait l’entendre se prononcer sur la crise surtout la répression qui s’abat sur le peuple, l’hôte du jour a plutôt pris le parti des Forces armées togolaises (FAT) dont il promet de venger (sic) les deux éléments tués à Sokodé, ignorant les victimes civiles, plus nombreuses », écrit le journal.

Et d’insister : « Bien plus, à ses yeux, les organisateurs des manifestations de contestation de son pouvoir et les populations qui y adhèrent ne sont rien d’autres que des … terroristes. Pour le premier dirigeant du pays et chef suprême des armées, ces propos sont d’une gravité innommable et méritent d’être retenus pour l’histoire »…

« Forte mobilisation pour la fin de son régime : Faure Gnassingbé désemparé, livre son peuple à l’armée », titre de son côté Le CORRECTEUR.

L’auteur de cet article rappelle qu'« ils sont nombreux les Togolais qui invitent de chef de l’Etat à se prononcer sur la crise qui secoue le pays. Mais comme à l’accoutumée son silence semble meilleur que sa parole ».

En effet, explique-t-il, « à deux reprises déjà, il est passé totalement à côté de la plaque de l’histoire. D’abord au congrès de son parti UNIR à Tsévié le 28 octobre dernier, sa sortie a été très peu appréciée car elle est bien vague et sans relief ».

« Dans son périple dans l’Ogou vendredi, Faure Gnassingbé a fait un détour au 3ième Régiment d’Infanterie de Témédja. Dans son adresse aux Forces Armées Togolaises, il a avancé que le pays est perturbé par des manifestations politiques et que les organisateurs sont responsables des morts dont deux militaires à Sokodé », ajoute-t-il.

Et de conclure qu’ « en période de crise, un chef d’Etat ne choisit pas une partie du peuple, mais il est là pour tout le peuple ».

Le Combat du peuple, lui, titre « Le tournant/ Le moment du président : Faure parle, l’opposition tremble ».

Le journal peint Faure Gnassingbé comme « L’homme qui préside aux destinées de notre pays ne se laisse pas entraîner sur le chemin de la rhétorique. Il est quelqu’un de très réservé et de très réfléchi ».

Et de souligner qu’il sait choisir les moments de sa sortie médiatique. Et que sa dernière faite le vendredi dernier fait trembler l’opposition.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd