FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Le Correcteur met à la manche : « Meetings synchronisés des forces démocratiques sur toute l’étendue du territoire : Le pouvoir cède aux pressions, vers une mobilisation record cette semaine ».

Le bihebdomadaire écrit qu’un « élément dopant » des proches manifestations de l’opposition « c’est la capitulation du gouvernement face aux marches en semaine ». Et de préciser qu’ « à la sortie de la forte résistance de la population les 18 et 19 octobre et les condamnations fermes des Etats Unis d’Amérique et de la France, le gouvernement a dû lever l’interdiction illégale des marches en semaine. Cette décision sonne comme une victoire de la détermination ».

Pour l’auteur de cet article, « tous les ingrédients sont au rendez-vous pour une forte mobilisation en faveur de la lutte pour les réformes portées par les forces démocratiques ».

Le quotidien Liberté titre : « Contestation du pouvoir de Faure Gnassingbé : Une nouvelle semaine de mobilisation populaire ».

La parution privée parle de de « 72 heures de manifs non stop » et ajoute qu’elles vont intervenir dans un « contexte (aussi) particulier ». En effet, écrit-elle, «… ces marches sont autorisées par ceux qui détiennent le titre foncier du Togo et agissent sur des coups de tête. L’interdiction de manifester en semaine est levée, a d’ailleurs assuré Boukpessi. Et ce sera aussi l’occasion de voir appliquer les fameuses nouvelles mesures de sécurité prétendument prises par le gouvernement. On parle d’une cellule d’observateurs, d’un pôle de sécurité et des organisateurs devant être habillés différemment des corps habillés… Simple coup de com ? »

Le Combat du peuple titre : «Les manifestations de rues, un travail de Sysiphe?»

« Crise politique au Togo et compromission : Des « djembés font tournée la tête à certains chefs d’Etat de l’espace CEDEAO/ Les Togolais doivent d’abord compter sur eux-mêmes », titre Liberté dans un autre article.

Selon ce quotidien, « Comptant sur une possible lassitude des manifestants afin de reprendre la main, le très controversé chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé commence aussi à convaincre certains de ses « frères et amis » de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) de sa logique de s’incruster au pouvoir. Pour lui, aucun sacrifice n’est trop grand quand il s’agit de sauvegarder le « trône » que son père lui a légué avant de passer l’arme à gauche. De sources dignes de foi, des « djembés » togolais circulent actuellement dans plusieurs palais présidentiels de la région ouest-africaine ».

Cette parution renseigne que le fils d’Eyadéma « n’entend pas du tout faire évoluer la situation et espère qu’avec le temps qui ne suspend jamais son vol, les populations vont se lasser…Tout en jouant sur le temps, Faure Gnassingbé s’est lancé dans une opération de charme envers ses pairs de la région ouest-africaine. Rencontres secrètes et officielles se multiplient.

Tout comme les envoyés de « Monsieur le Président » qui circulent dans des palais présidentiels avec des « djembés qui sonnent et trébuchent ».


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd