FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Congrès du parti UNIR à Tsévié : Les militants en ordre de bataille », titre Le COMBAT du PEUPLE.

« Crée il y a cinq ans, L’UNION POUR LA REPUBLIQUE (UNIR) vient d’organiser les 28 et 29 Octobre 2017, à Tsévié, dans la préfecture du Zio, son premier congrès statutaire à un moment où l’opposition exerce une forte pression sur le régime pour exiger ni plus ni moins le départ du Président Faure GNASSINGBE », écrit cette parution.

Il souligne que « le congrès du parti UNIR est venu à point nommé pour resserrer les rangs autour de ses objectifs de développement économique et social ».

LIBERTE titre : « Malgré les massacres..., Faure Gnassingbé s’angélise à Tsévié ».

L’auteur du papier mentionne : « Les Togolais qui attendaient un discours formel et le voir expansif sur le sujet de l’heure, auront plutôt eu droit un brin de commérage politique. Et ils devront s’en contenter, en attendant le prochain congrès de son parti… ».

En effet, souligne-t-il, « Faure Gnassingbé a reconnu cous cape que le pays vit une période difficile. Mais il estime que le pays a connu ce genre de moments et en connaîtra d’autres, et conseille de garder courage, patience et force pour surmonter l’épreuve ».

Et d’ajouter : "Dans la situation de crise actuelle, difficile de ne pas s’étonner de son insensibilité face aux cris de détresse des populations, au cours d’un mandat que l’on crie social".

L’auteur conclut : « Tout ce qui compte pour Faure Gnassingbé, c’est de savoir qu’il peut compter sur ses militants, mais aussi et surtout l’armée qui peut lui garantir son fauteuil. Le reste, il n’en a cure. Que sa soldatesque tue les citoyens pour un oui ou non, que des miliciens soient déployés aux trousses des manifestants de l’opposition, que les populations de Sokodé, Bafilo, Mango etc. soient envoyées sur les chemins de l’exil ou obligées de se réfugier dans la brousse… peu lu chaut. C’est cela un « homme simple » ! Sans oublier qu’en 2005, il marché dans le sang d’un millier de Togolais pour monter au pouvoir… »

Sur le même sujet, Le CORRECTEUR estime qu’« au final, les agissements de Faure Gnassingbé ressemblent à des provocations perpétuelles. Le congrès de Tsévié est une preuve tangible que Faure Gnassingbé est dans sa logique de règne à vie. Et lorsque des signaux comme cela sont envoyés au peuple déjà chauffé à blanc, le bout du tunnel est bien loin ».


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!