FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Violences des milices parrainées par le gouvernement : Washington et Paris mettent en garde Lomé », titre L’ALTERNATIVE.

Selon ce bihebdomadaire, « Ceux qui ont eu l’idée funeste de mettre dans la rue les milices lors des marches du 18 et 19 octobre derniers et qui s’apprêtent à faire les mêmes choses lors des prochaines manifestations, avec même l’idée de rééditer le scénario de 2005, doivent surseoir à leur aventure mortifère, au risque cette fois-ci de s’attirer de graves ennuis ».

En effet, croit savoir cette parution, Washington et Paris suivent de près la situation politique actuellement tendue au Togo. Se basant sur ses sources, l’auteur de ce papier révèle que « les USA auraient même une liste des commanditaires civils comme militaires qui pourraient faire l’objet de poursuite, au cas où ce scénario se rééditait ».

Et de conclure : « Une chose est certaine, malgré les répressions, les violences des milices, les 14 partis de l’opposition ne lâchent rien. De même que les Togolais de la diaspora qui font ces jours-ci un lobbying afin que la CPI (Cour pénale internationale) s’invite dans le cas togolais. Le prochain test pour l’opposition, mais aussi le pouvoir, sera les manifestations des 7, 8 et 9 novembre prochains ».

Sur le même sujet, Le CANARD INDEPENDANT écrit que « les USA, la France et la Communauté des Etats de l’Afrique l’Ouest (CEDEAO) ont signifié en milieu de semaine, leur désapprobation face à l’escalade de la violence ».

« Appel du Prof Aimé GOGUE aux Togolais : Il n’y a pas de meilleur moment que le présent ! », met LIBERTE à la manchette.

Dans cet appel, le président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) rappelle que « l’heure est grave. Les prochaines semaines peuvent soit approfondir la crise, ce que nous ne souhaitons nullement, ou marquer l’aube d’une nouvelle ère pleine de promesses. Notre désir sera toujours pour la seconde option. Œuvrons donc tous à trouver un moyen de changer le comment vivre-ensemble et à bâtir ensemble notre pays. Nous aurons à rendre compte à l’histoire, aux jeunes qui sont en détresse en raison d’un présent et d’un avenir incertain et aux générations futures si nous échouons à cette tâche ».

L’EVEIL de la NATION, lui, consacre sa Une au « Premier congrès du parti UNIR : Opérer des mutations pour survivre à la tempête ou faire du saupoudrage et pousser le parti dans le gouffre ? ».

Dans son article, l’auteur, « l’occasion qui s’offre à UNIR à Tsévié devrait lui permettre de crever profondément l’abcès pour trouver des solutions aux problèmes togolais pour éviter le déclin précipité de ce jeune parti » crée en 2012.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!