FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


« Crise politique et mini-marathon en Afrique : Faure Gnassingbé à la recherche d’un hypothétique sauveur/ La coalition de l’opposition annule le voyage de Conakry », titre LIBERTE.

Ce quotidien écrit : « La solution à la crise politique née depuis deux mois est a priori simple : la satisfaction des revendications du peuple, à savoir le retour à la Constitution de 1992, le vote des Togolais de la diaspora, les réformes électorales. Mais Faure Gnassingbé fait preuve d’insensibilité et d’opacité criardes devant les aspirations du peuple togolais. Lui et son parti sont dans une logique suicidaire en s’inscrivant dans la dynamique de l’organisation d’un référendum. Curieusement, au même moment, il parcourt l’Afrique à travers des visites bloquées à ses pairs à la recherche d’un sauveur… ».

Ce journal indique que Faure Gnassingbé aurait sollicité le président guinéen pour convaincre l’opposition togolaise de mettre de l’eau dans leur vin. En effet, précise-t-il, « La coalition de l’opposition se préparait à répondre à l’invitation. Mais aux dernières nouvelles, elle a renoncé au voyage de Conakry ».

Raison invoquée, ajoute-t-il, « les leaders ont pressenti un traquenard à eux tendu par l’hôte guinéen, le plus grand allié de Faure Gnassingbé dans sa voie périlleuse ».

Le CORRECTEUR titre de son côté : « L’opposition dans la contre-offensive, prend des contacts ».

Selon le bihebdomadaire, « depuis le début des mouvements, il y a plusieurs Togolais de la diaspora qui, en dehors des marches, font de puissants lobbying pour éviter que la réalité de la crise ne soit tronquée et ensuite faire adhérer la lutte à certains grands décideurs du monde ».

L’auteur de l’article martèle : « Ces démarches ont été appuyées au Canada, par la visite tout récemment de la Secrétaire générale de la CDPA et Coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition, Brigitte Kafui Adjamagbo. Elle a profité de ce voyage pour prendre des contacts informels utiles pour la suite de la lutte, selon les sources proches de la coalition. La semaine dernière, le Président par intérim du Parti des Togolais Nathaniel Olympio a organisé un forum à Cotonou au Bénin avec les acteurs sociopolitiques sur la situation au Togo… ».

Et de conclure : « Plus loin, une autre source soutient que la coalition doit profiter de toutes les occasions pour mieux exposer la situation.

« Si on laisse Faure Gnassingbé seul se promener chez les autres Chefs d’Etat, c’est sa version à lui qui passera. Nous devons comme cela se passe maintenant multiplier les contre offensives un peu partout, mais sans perdre de vue que la mobilisation des Togolais est aussi très importante malgré tout ».

« Départ de Faure du pouvoir : De la crise politique à la crise institutionnelle, il n’y a pas de courroie », titre Le COMBAT du PEUPLE.

Dans son article, l’hebdomadaire parle de surenchère de l’opposition et de souligner que le départ du fils d’Eyadema « doit se faire dans l’intérêt supérieur de la nation, sinon « nous irons au-devant de l’échec… »


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!