Le mot d'ordre de l'opposition togolaise

"MANIFESTATION DE L'OPPOSITION AU TOGO CHAQUE JOUR JUSQU'AU DEPART DE FAURE GNASSINGBE DU POUVOIR"

Faure pour ne pas mettre le Togo en feu et en sang il faut liberer l'iman

50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!

TOGOLAIS, PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN POUR NOTRE LIBERATION DES GNASSINGBE QUE DIEU SOIT AVEC LE PEUPLE TOGOLAIS
LA LUTTE CONTINUE ET NOUS VAINCRONS



«Peuple togolais, Il ne faut pas céder à l'intimidation»


« Référendum en vue : Une option suicidaire pour l’alternance au Togo/ Que l’on vote OUI ou NON, Faure Gnassingbé sera gagnant », titre LIBERTE.
Selon ce quotidien privé, « Aucune annonce formelle n’est encore faite en termes de date ou de préparatifs. Mais Faure Gnassingbé et le pouvoir RPT/UNIR entendent organiser un référendum, et c’est un secret de Polichinelle. Des institutions africaines y poussent aussi les Togolais. Ce qui dope les gouvernants en place. Au sein de la masse populaire, certains s’étonnent que l’opposition s’y oppose. Si un référendum est une forme de consultation du peuple en démocratie, dans le contexte actuel du Togo, ce serait un suicide et surtout un sacrifice de l’alternance espérée depuis un demi-siècle ».

La raison reste, souligne cette parution, « Voter OUI, c’est consacrer le pouvoir à vie de Faure Gnassingbé….. Voter NON implique que les Togolais refusent la limitation des mandats parlementaire et présidentiel ».

Le COURRIER de la REPUBLIQUE donne la parole au président du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Me Yawovi Agboyibo pour qui organiser un référendum tel que le projette le pouvoir Faure Gnassingbé sera « une imposture ».

« C’est tout de même curieux que par rapport à l’atmosphère politique tendue, certaines voix appellent à trouver une issue à la crise par le référendum. Une imposture pour le premier leader du Comité d’action pour le renouveau qui perçoit à travers ces manœuvres une véritable fuite en avant et un refus obstiné du pouvoir de dialoguer », commente l’hebdomadaire.

L’autre sujet phase sur la politique demeure les appels au dialogue d’Ibn Chambas et comparses.

Le Courrier de la République titre : « Crise lancinante au Togo : Subversif, lugubre et crasseux rôle de diplomates véreux et démarcheurs ».

Dans ce papier, son auteur écrit que « le Togo est devenu depuis quelques années le champ d’expérimentation de funestes théories de certains diplomates. Ça dure et ceux-ci ne ratent pas la moindre occasion qui s’offre à eux pour faire fructifier leurs affaires en s’invitant au débat chez nous. Si le pays peine jusqu’à présent à entrevoir le bout du tunnel, c’est à cause des actions conjuguées et hautement subversives de ces mercenaires qui sous le couvert de diplomate, complotent contre notre pays au nom de leurs intérêts ».

Et d’ajouter : « Ces émissaires qu’on a réchauffé pour les mettre au service du Togo doivent comprendre que les populations et les leaders de l’opposition ont pris des galons et qu’ils ne pourront plus les enfariner pour maintenir un pouvoir décrié dans la quasi-totalité des villes du pays ».

De son côté Le CORRECTEUR titre : « L’option du pourrissement de Ibn Chambas et compagnie ».

Pour cet journal, « Les Togolais font à l’heure actuelle une lecture plus transparente de tous ceux qui sont impliqués de quelque manière que ce soit dans cette crise. Les errements de Mohamed Ibn Chambas, soutien de longue date des Gnassingbé et le choix de l’ex-ministre nigérienne des Affaires étrangères, Aïchatou Mindaoudou, celle-là même qui avait imposé Faure Gnassingbé en 2005, ne sont pas fortuits. La Communauté dite internationale a choisi son camp ».


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd