Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise

 L’intervention du président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, sur une radio privée de la place, est abondamment relayée et commentée dans les journaux de ce matin. Sans oublier les manifestations populaires des 4 et 5 octobre prochains.



Dans l’entretien que l’opposant a accordé à la radio privée, le quotidien LIBERTE le cite : « Le peuple togolais n’a pas droit de baisser les bras ».

Et de commenter : « Au cours de l’entretien dont nous vous proposons la transcription, la figure montante de l’opposition togolaise a abordé l’actualité sociopolitique du pays marquée par les manifestations de rue durement réprimée par les forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire national. Pour Tikpi Atchadam, la satisfaction des revendications légitimes des Togolais conditionnera l’arrêt des mouvements ».

De son côté Le COMBAT DU PEUPLE titre : « Tikpi Atchadam, symbole d’une ambition dévastatrice ».

Dans cet article, son auteur estime qu’ « En demandant aux Togolais de sortir massivement pour manifester, il est dans sa logique qui consiste à chasser Faure du pouvoir par la rue ».

Et d’enchaîner : « Malheureusement, le départ de Faure du pouvoir n’est pas aussi simple. Il y a d’autres dimensions qu’il doit explorer. De même, il reste d’autres réalités incontournables dont il doit nécessairement et absolument tenir compte. Sinon, c’est l’échec au bout de sa course folle ».

et le journal conclut en guise d’avertissement : « Tikpi Atchadam doit savoir que celui qui conseille d’acheter une vache gourmande n’aidera pas à la nourrir ».

Cette semaine, deux manifestations de l’opposition sont annoncées. LE CORRECTEUR, sur le sujet, titre : « Prétendue circulation d’armes au Togo : La paranoïa chronique du pouvoir Faure Gnassingbé/La coalition de l’opposition appelle à de nouvelles manifestations les 4 et 5 octobre ».

« La crise politique que traverse le Togo depuis un moment se caractérise par l’usage inconsidéré des armes et la violence à l’état brut sur les populations par le pouvoir. Des balles réelles sont tirées sur des manifestations aux mains nues, les morts continuent d’être enregistrées, les militaires déployés dans plein de localités, la terreur exercée sur les populations de façon générale, les obligeant à fuir dans certaines localités pour se réfugier au Ghana. Les armes, c’est le pouvoir qui les détient et en use contre les citoyens qui ont contribué à les acheter. Mais curieusement, il vit dans une paranoïa permanente qui consiste à soupçonner/voir les militants de l’opposition (de) détenir des armes et enclenche des opérations pour les récupérer. Illustration sans doute de sa fébrilité », lit-on.

« Grande mobilisation nationale autour de l’inertie face aux réformes : Des marches de colère et d’ultime avertissement les 04 et05 octobre », met en exerce LE CORRECTEUR.

Le journal publie en intégralité la déclaration de la coalition de 14 partis politiques dans laquelle elle appelle les populaires à faire massivement le déplacement afin d’obtenir les réformes constitutionnelles et institutionnelles.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd