Le mot d'ordre de l'opposition togolaise

"MANIFESTATION DE L'OPPOSITION AU TOGO 7, 8 et le 9 NOVEMBRE 2017 POUR LE DEPART DE FAURE GNASSINGBE"

Faure pour ne pas mettre le Togo en feu et en sang il faut liberer l'iman

50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!

TOGOLAIS, PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN POUR NOTRE LIBERATION DES GNASSINGBE QUE DIEU SOIT AVEC LE PEUPLE TOGOLAIS
LA LUTTE CONTINUE ET NOUS VAINCRONS



«Peuple togolais, Il ne faut pas céder à l'intimidation»


«Nouvelle politique africaine d’Angela Merkel : Sans les réformes, l’Allemagne prendra désormais ses distances », titre le bihebdomadaire L’ALTERNATIVE. Dans l’article, l'auteur précise qu’« En Afrique, l’Allemagne ne veut plus perdre du temps avec n’importe qui. La première puissance économique de l’Europe compte bien concentrer ses investissements sur des pays dits « réformateurs ». Le Togo devra donc attendre peut-être longtemps encore ! ».

Le journal précise que « d’ailleurs l’Allemagne a déjà sélectionné un groupe très restreint de trois pays constitués du Ghana, de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie avec qui elle lance ce qu’elle appelle « Plan Marshall » pour l’Afrique. Ces trois pays ont été retenus suivant les nombreux critères définis par la diplomatie allemande qui insiste sur les réformes politiques et économiques ». Et de poursuivre : « La série de « Printemps » de la coopération germano-togolaise dont le dernier date seulement de quelques mois n’ont pas suffi à propulser le Togo dans cette liste où se trouvent deux pays voisins ».

« Réformes constitutionnelles : Où es-tu consensus ? », se demande l’hebdomadaire Le CANARD INDEPENDANT. Selon cette parution, « In fine, les politiciens togolais sont toujours à la recherche du mot consensus….La seule question que se pose la population aujourd’hui est de savoir où se cache le mot consensus et comment pourra-t-on le retrouver ? Apparemment, les recherches continuent », ironise-t-il.

« Décentralisation et dérive tribaliste du RPT/UNIR : Les députés ANC dénoncent une violation du principe d’égalité devant le suffrage », titre le quotidien LIBERTE à sa une, tout en précisant que « des villes comme Lomé, Tsévié, Sokodé, Kara, Dapaong…appelées à disparaître ».

Dans son analyse, l’auteur de cet article fait comprendre que « le projet de loi portant création des communes a été soumis, hier, à la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

Quelques heures après les travaux de cette Commission, les députés ANC ont tenu une conférence de presse pour informer l’opinion nationale et internationale du coup de force qu’est en train d’opérer le régime RPT/UNIR dans le cadre du processus de décentralisation. Ils ont relevé que le critère démographique qui devrait guider la délimitation des communes a été abandonné au profit de critères secondaire ». Ce que dénonce l’Alliance nationale pour le changement.

Sur le même sujet, Le Canard Indépendant titre « Création de nouvelles communes au Togo : L’ANC dénonce les initiatives discriminatoires du pouvoir et appelle à faire barrage à l’adoption d’une loi inique ».



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!