Déclaration des biens/Agents de l’Otr, membres anti-corruption : A quand le tour de Faure Gnassingbé et de la minorité « pilleuse » au pouvoir ?, s’interroge LIBERTE, quotidien privé dans sa parution du jour.

Les membres de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et autres infractions assimilées au Togo ont procédé il y a quelques jours, à la déclaration de leurs biens, conformément aux prescriptions.

Avant eux, ce sont les agents de l’OTR qui se sont soumis à ce rituel, et même à l’actualisation de leur déclaration, eux aussi, conformément aux dispositions prescrites par leur statut.

« Mais à quand la déclaration de leurs patrimoines par Faure Gnassingbé et ses amis de la minorité « pilleuse » qui accaparent les richesses nationales et que la constitution oblige à ce faire ? », écrit Liberté.

Et le journal de demander : A quand le tour de Faure et de la minorité « pilleuse » ?

Drame dans la préfecture de Blitta : Un bouvier agresse gratuitement un citoyen au coupe-coupe, informe le journal Liberté.

La transhumance deviendrait-elle une menace pour la paix civile au Togo ? Dans les villages d’Apapasou et d’Agbandi, les drames que cause la transhumance risquent de prendre des proportions non maîtrisables si rien n’est fait pour faire rentrer les peuls dans les rangs.

"Attaque à l’arme blanche par-ci, destruction de champs d’ignames par-là, les populations seraient tentées d’appliquer la vindicte populaire", avertit Liberté du jour.

LE CORRECTEUR, Bi-Hebdo paru ce jour, met à sa Une/12 ans de Faure Gnassingbé, 5 ans de UNIR : Mépris caractérisé pour les jeunes, la gérontocratie au contrôle, l’impossible changement sans l’alternance.

Le pouvoir de Faure Gnassingbé boucle ses 12 ans à la tête du Togo. Ce temps passer à la tête du Togo fait penser à certains à un lendemain meilleur pour les Togolais. Pour le Correcteur, 12 ans de Faure, 5 ans de UNIR, on constate seulement que du mépris pour les jeunes cadres. « La gérontocratie est toujours au contrôle. Par-dessus tout, l’impossible changement sans l’alternance est en marche », souligne le journal.

Le Correcteur écrit/Carburant illicite, chefferie traditionnelle et problèmes fonciers : Les indicateurs de la poudrière et d’une implosion sociale en perspective ;- 2 policiers brûlés à mort, 3 blessés graves abandonnés à leurs familles.

Grogne sociale, mouvements syndicaux, contestations de l’autorité, contestations de l’autorité administrative et la liste est longue. Le journal au regard de ces faits, écrit que le Togo semble ne plus avoir un véritable gouvernement capable d’asseoir l’ordre public, la paix et la cohésion nationale.

Pour le journal, parmi les indicateurs, figurent en bonne place la question de la commercialisation illégale des produits pétroliers, le problème du foncier et celui de la chefferie traditionnelle, trois éléments dont la conjugaison est en train de créer progressivement un dangereux précédent pour la survie du régime actuel.

Une autre parution parvenue à la rédaction de iciLome, COURRIER DE LA REPUBLIQUE, Hebdo qui affiche/14 avril 2012-14 avril 2017 : Unir, de la "fusion-création à la fusion-confusion" ; - 5 ans de vie d’un monstre hideux ;-le constat de la grande déception.

A moins que le contrôle du parti n’échappe à son géniteur si non, ce ne sont pas les chapelets de bonnes intentions à nous égrenés que nous vivons aujourd’hui.

Selon Courrier de la République, "c’est tout simplement une catastrophe cette inspiration de Faure et ses copains".

Autre titre/Fin de parcours d’un apprenti-sorcier : Daou Aklesso, triste passage à la PCA de la CEET ;-prestation au rabais ;-retour du délestage ;-recul de la société ;-augmentation de la masse salariale.

Togosite.com ----- Contactez-Nous
Our website is protected by DMC Firewall!