Union africaine/Le Togo à la tête du Conseil de Paix et de Sécurité: Force africaine en attente et Capacité africaine de réponse immédiate aux crises, ses priorités, titre TOGO MATIN, Bi-Hebdo dans son édition du jour.

Togo Matin dans sa parution de ce lundi, informe que « le Togo, en prenant pour le compte de ce mois d’avril la tête du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine, n’a pas attendu pour annoncer les axes importants de son action ».

Selon le journal, au cours de sa présidence, « la diplomatie togolaise s’attellera avec énergie et habileté à répondre aux questions les plus épineuses du continent à savoir : la question de la « montée en puissance » de la Force africaine en attente (FAA) et celle de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises, (CARIC) ».

Transport aérien / Asky : Légers changements dans les vols à destination et au départ de Douala.

En raison des travaux de réhabilitation des pistes d’atterrissage de l’aéroport international de Douala, la compagnie de transport aérien Asky, basée à Lomé, a opéré quelques changements dans ses vols à destination et au départ de cet aéroport. Toujours selon Togo Matin, Autre information sur l’entreprise, le report du vol inaugural de la liaison Lomé - Johannesburg prévu samedi dernier. « La nouvelle date n’a pas été communiquée pour le moment »

COURRIER DE LA REPUBLIQUE, Hebdo dans sa parution écrit à sa Une/Mise en œuvre des réformes prescrites par l’APG : Faure Gnassingbé s’embrouille et embrouille les Togolais.

D’après Courrier de la République, le peuple togolais ne sait plus où donner de la tête. Pour le journal, il a le tournis à cause des tours et détours de son président, Faure Gnassingbé.

« Faure Gnassingbé n’affiche aucune volonté manifeste de voir se réaliser le contenu de l’APG. Il tergiverse, fait un pas en avant et deux en arrière, sans se décider à combler les attentes de son peuple », dixit le journal.

Pour le journal, « mettre en œuvre les réformes équivaudrait pour lui à scier la branche sur laquelle il est assis. Alors cette peur de la chute qui l’obsède l’empêche de laisser son nom dans le livre d’or des grands hommes».

Autre titre/Dossier des équipements : Et si l’Assemblée nationale interpellait le ministre Lorenzo ?

Sur ce dossier, Courrier de la République constate que « ça fait un indescriptible cafouillage. La pagaille a assez duré pour qu’au niveau des députés, on ne daigne pas interpeller le principal acteur, le ministre Lorenzo qui sait, à notre sens, un peu trop sur le dossier équipementier et qui, malheureusement ne parle pas.

Selon le journal, l’Assemblée nationale a tout à gagner en s’y prenant vite et bien pour que la lumière se fasse sur les tenants et les aboutissants de ce dossier afin que cette page sombre faite de coups tordus, de diabolisation, de jugements subjectifs soit fermée pour une autre porteuse d’espoir pour le sport roi togolais ».

LE CORRECTEUR, Bi-Hebdo paru ce jour, affiche/Face au laxisme et à la légèreté du gouvernement : Des viandes avariées du Brésil versées sur les marchés togolais.

Le scandale de viandes avariées du Brésil secoue plusieurs pays d’Afrique. Dans la sous-région ouest-africaine dont le Bénin, le Burkina –Faso, le Ghana ont réagi et pris des dispositions pour préserver la santé des populations.

Malheureusement, rapporte le journal dans son édition du jour, on assiste à un laxisme révoltant.

Dans un communiqué de l’Association togolaise des consommateurs (ATC), on signale la présence de ces viandes avariées sur les marchés togolais et largement vendues et consommées.

Autre titre du Bi-Hebdo/Conseil national de suivi de la décentralisation : Pourquoi autant de réactions devant un autre instrument de dilatoire et de diversion du pouvoir ?, s’interroge le journal.


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!