Fin d’un règne: Le tout-puissant ministre Adji Otèth Ayassor débarqué, écrit LIBERTE, Quotidien privé.

Liberté écrit que le mois d’août commence de la pire des façons pour certains et non des moindres. « L’éternel» ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor, en poste depuis 2007 vient d’être débarqué du gouvernement.

« Il aura fait la pluie et le beau temps depuis son entrée au gouvernement en 2007. Mais le remaniement technique du gouvernement du 1er août 2016 a eu raison de lui. Il a été remercié au profit du ministre Sani Yaya, selon le décret 2016-086/PR portant nominations », lit-on dans le journal.

S’il faut apprécier à sa juste valeur ce limogeage, il sied de rappeler que ce dernier traine d’énormes casseroles dont il a le devoir moral de répondre. Ce limogeage est un véritable « tremblement de terre » dans le monde politico-économique togolais et peut être, si les choses changent, une bouffée d’oxygène pour l’économie togolaise « martyrisée » par ce dernier qui aura passé neuf ans au poste », commente le journal.

Réformes constitutionnelles et institutionnelles : La commission des lois de l’Assemblée nationale examine jeudi la proposition de loi l’Anc-ADDI.

Liberté fait savoir que cinq semaines après l’introduction de la proposition de loi Anc-Addi sur les réformes, elle sera examinée le jeudi 04 août prochain par la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Les députés composant cette commission vont l’étudier avant qu’on ne procède à son adoption ou non en plénière, note Liberté qui estime qu’il est un grand test surtout pour les députés de l’Unir qui avaient rejeté, il y a deux ans, un même projet de loi introduit par le gouvernement.

Scandale des Panama Papers : L’ADDI demande la démission du Premier ministre et l’ouverture d’une procédure judiciaire.

Remaniement ministériel : Adji Otèth Aya-Sort : -Fortune en plusieurs milliards, véhicule blindé à Lomé, grands biens au Togo, en Afrique et dans le monde…les raisons d’une chute fracassante, lit-on à la Une de L’ALTERNATIVE, Bi-Hebdo.

La nouvelle est tombée hier au journal de 20 h. Celui qui faisait la misère à tout le monde autour de lui, à commencer par ses propres collègues du gouvernement, ne continuera plus l’aventure gouvernementale, Son sort est enfin scellé par celui qui était encore le seul à pouvoir le tenir en respect, commente dans ses colonnes, le journal.

« En dix ans, Ayassor a régné en maître absolu sur son département », révèle le Bi-Hebdo l’Alternative.

Evasion fiscale au Togo : Silence inquiétante de la société civile et de la classe politique.
Le scandale de Panama Papers qui a révélé les dessous de l’exploitation opaque du calcaire de Tabligbo par des Indiens et leurs alliés togolais, rencontre un silence étrange de la part de la société civile et d’une partie de la classe politique, lit-on dans le journal.

Selon le journal, les révélations dans la presse ne semblent pas trouver du rebond auprès de ceux qui prétendent au nom du peuple et charger du contrôle de l’action gouvernementale. Curieux, indique l’auteur de l’article.

Diplomatie : Faure et ses fréquentes expulsions des expatriés français du Togo

A la Direction générale de la Documentation nationale (DGDN): Des changements importants annoncés pour coller à la gestion des flux migratoires et de passagers, affiche de son côté, L’UNION POUR LA PATRIE, Bi-Hebdo.

A la nouvelle aérogare de Lomé, opérationnelle depuis le 26 avril 2016, le service d’immigration qui s’y est installé a ajusté ses moyens de contrôle en s’appuyant sur une technologie conforme aux standards internationaux.

Ainsi, développe le journal, une mise à jour importante a été apportée au système de contrôle frontalier, avec pour objectif de permettre aux services d’immigration de disposer d’un maximum d’information sur toutes les personnes empruntant cette aérogare.

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!