Dérive dictatoriale du système RPT-UNIR : Une nouvelle statue géante de feu Eyadema érigée sur l’esplanade du Palais des Congrès de Kara, écrit à sa Une, L’ALTERNATIVE, Bi-Hebdo.
Selon le journal, le régime togolais s’inspire de la monarchie nord-coréenne. Faure Gnassingbé cherche par tous les moyens à immortaliser son défunt père Gnassingbé Eyadema.
"Entamé discrètement depuis plusieurs mois, un chantier de construction d’une gigantesque statue à l’effigie de feu Gnassingbé Eyadema vient de finir sur l’esplanade du Palais des congrès de Kara. Le voile couvrant cet ouvrage vient d’être retiré. On peut ainsi voir feu Gnassingbé Eyadema tel un gardien de la cité, moulé aux couleurs des anges, posé sur une estrade, entouré de deux lions", détaille le journal.
L’Alternative estime qu’avec cette statue, la "monarchisation" du Togo est en plein essor, et pour y arriver, Gnassingbé Eyadema doit être perçu par tous les fils de ce pays, même ceux qui ne sont pas encore nés, comme le seul et unique dirigeant digne de cette nation.
Caisse nationale de sécurité sociale : Koffi Kadanga Walla, par ici la sortie, Ihou Attigbé probable successeur ;-le mercato de la minorité pilleuse à la tête des sociétés d’Etat continue.
Il y régnait de main de maître, même plus de 15 ans après sa retraite. Koffi Kadanga Walla, 76 ans, admis à la retraite en 1998, mais résolu à jouer les prolongations à ce jour, devra se résoudre enfin à quitter la direction générale de la CNSS, informe le journal qui parle d’une décision prise en conseil d’administration.
L’Alternative précise que M Kadanga Walla part enfin, non pas pour se reposer, mais pour gérer une société immobilière privée dénommée SEGIM créée de toutes pièces avec le patrimoine foncier et financier de la CNSS.
Son remplaçant Ihou Attigbé, thuriféraire du régime RPT7/UNIR sera aux commandes de la CNSS, non pas pour préparer son départ à la retraite, mais certainement pour s’incruster une dizaine d’années.
Diplomatie : …Et pourtant, la France est témoin des nombreux engagements politiques non-tenus par le Rpt-Unir.
En respect de ses attributions et des recommandations de la CVJR : Le HCRRUN prêt pour l’atelier sur les réformes, titre de son côté, L’UNION POUR LA PATRIE, Bi-Hebdo.
Le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a procédé, ce 07 juillet au lancement d’un atelier de réflexion et d’échanges sur les réformes institutionnelles et politiques, rencontre qui se déroulera à l’hôtel Radisson Blu 2 Février du 11 au 15 juillet prochains.
L’Union pour la Patrie fait savoir que « malgré les réticences de certains partis politiques invités à cette messe nationale où l’objectif principal est de déblayer le terrain des réformes, l’atelier aura lieu aux dates et heures prévues".
Jeux olympiques/Rebecca Kpossi : "améliorer nos records.
Benjamine aux Jeux Olympiques de Londres 2012 à l’âge de 13 ans, Adzo Kpossi représentera le Togo aux Jeux de Rio 2016 en natation. La nageuse togolaise y va avec une ambition, celle de battre son record personnel de 33 secondes, lit-on dans les colonnes du journal.
Evala 2016 : Même traitement de faveur, mêmes dégâts collatéraux sur l’administration en perspective, écrit LIBERTE, Quotidien privé à sa Une.
La région de la Kara, notamment la préfecture de la Kozah sera en fête, à la faveur de l’édition 2016 des Evala. Ce sera du 9 au 16 juillet 2016.
Pour le journal Liberté, les choses sérieuses démarrent demain donc, avec des empoignades dans une ambiance festive.
Aucun débat n’est possible sur la valeur culturelle du Togo. Mais, comme depuis plusieurs décennies, il y a une politisation outrancière et une quasi-nationalisation des Evala qui se manifestent par un traitement de faveur fait à ce rituel. L’un des dégâts collatéraux enregistrés à chaque fois, c’est la paralysie de l’administration et donc de la gestion du pays durant cette fête, dénonce le journal.
Sécurité au Port autonome de Lomé : De la nécessité de revoir les conditions de délivrance des agréments aux avitailleurs
Longtemps limitées à quelques sociétés, les activités d’approvisionnement des bateaux en marchandises seraient de plus en plus banalisées au PAL.
« Les agréments sont délivrés à des dizaines d’agences chaque mois. Les plus nombreuses seraient les sociétés étrangères qui soumettent les nationaux à une concurrence déloyale. Les pots de vin seraient monnaie courante. La sécurité des navires se trouve également mise à mal à cause de la prolifération de ces shipchandlers qui n’opèrent plus dans les normes », informe le journal.
Libre opinion : Réflexion sur le rôle de l’armée en Afrique à l’ère de la démocratisation et de Boko Haram.

Togosite.com ----- Contactez-Nous
DMC Firewall is a Joomla Security extension!