DSRP, SCAPE… et maintiennent le PUDC : Une si longue lutte contre la pauvreté et la précarité au Togo ;-PUDC, le FNFI des législatives de 2018 ?, s’interroge LIBERTE, Quotidien privé.
PUDC, programme d’urgence de développement communautaire. Les Togolais devront entrer ce vocable dans la lexicographe des initiatives de lutte contre la pauvreté du régime Faure Gnassingbé, car c’est le nom du nouveau bébé de la liste interminable des projets tous azimuts annoncés dans ce sens et objet d’un tapage médiatique hors du commun. Le PUDC est aguichant au regard des objectifs déclarés.
Pour le journal, "et si c’était juste un projet de plus dans la longue marche du Togo dans la lutte contre la pauvreté, un instrument de propagande politicienne à visée électoraliste, le FNFI des législatives de 2018 en vue".
Crise au CAR : Dodji Apévon révèle les manœuvres et combines de Yawovi Agboyibo
La crise au Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) prend des proportions inquiétantes et le journal y voit une position des deux ténors du parti inconciliable. Dans une lettre ouverte, le président national du parti, Me Dodji Apévon fustige les manœuvres de Me Yawovi Agboyibo destinées à l’écarter de la tête du parti. Il est revenu sur la réunion organisée à Lomé par 33 fédérations, réunion qu’il qualifie de "mascarade" en dénonçant au passage le faux dont se sont rendus coupables certains membres.
"Me Apévon persiste et signe que Agboyibo est le seul artisan du blocage actuel du parti", lit-on dans les colonnes de Liberté qui publie l’intégralité de la lettre ouverte.
Litige foncier à Tsévie : La collectivité Zomayi victime de spoliation de terres avec le soutien de certaines autorités, rapporte le journal.
Le HCRRUN déjà sous de mauvais augure : Awa Nana répond à Fabre : "Si les leaders de l’Anc ne veulent pas participer aux débats, nous ne pourrons pas les obliger", affiche LE CHANGEMENT, Hebdo à sa Une.
Comme on pouvait s’y attendre, les signes précurseurs de la contestation en vue des résultats qui seront issus des travaux de HCRRUN d’Awa Nana commencent à se dessiner. Et pour cause, le chef de file de l’opposition togolaise Jean-Pierre Fabre et son parti, ne participeront pas aux assises du HCRRUN prévues du 11 au 15 juillet 2016 à Lomé.
"Pour Jean-Pierre Fabre, écrit le journal, Awa Nana nommée présidente de HCRRUN par le chef de l’Etat n’est pas la personnalité habilitée à diriger ces travaux d’une importance capitale. Il a, a cet effet, décliné l’invitation", informe le Changement.
Dans une interview, Awa Nana répond à M Fabre "L’Anc est un parti politique parlementaire et à ce titre, il est invité à des échanges. Mais si les leaders de ce parti ne veulent pas participer aux débats, nous ne pourrons les y obliger".
Les corps des forces de défense et de sécurité sensibilisés sur l’emblème de la Croix-Rouge.
Il s’agit d’une rencontre qui a été tenue organisée par la Croix Rouge Togolaise (CRT) le jeudi 28 juin dernier à son siège. Le but, c’est de sensibiliser les représentants des divers corps des forces de défense et de sécurité sur son emblème, sa bonne utilisation et les normes qui le protègent.
Occasion pour échanger sur des sujets d’intérêts communs et explorer les voies et moyens en vue du renforcement, chacun dans son domaine, de leurs capacités d’intervention.
Trafic d’enfants : Un Togolais arrêté et condamné à 12 mois de prison à Abidjan, écrit FORUM DE LA SEMAINE, Quotidien privé.
Yacoubou Barry, un trafiquant des enfants d’origine togolaise a été arrêté par la police ivoirienne la semaine dernière, au corridor de Noé en possession de six enfants, tous mineurs, dont l’âge est compris entre 6 et 16 ans.
Forum de la Semaine écrit que le convoyeur d’enfants devrait les mettre au service des vendeurs, des servantes et autres à Adiaké à Abidjan en Côte d’ivoire.
« Après son interpellation, Yacouba Barry, une fois devant les juridictions ivoiriennes, a été jugé et condamné « à 12 mois de prison assortis d’une amende de 100.000fcfa ».
Nouveau projet de loi Anc-ADDI sur les réformes : Coulisses ou pas de coulisse ?-les géniteurs déjà divisés sur les approches, informe le journal.
Depuis la semaine dernière, c’est la proposition d’un nouveau projet de loi sur les réformes politiques à opérer au Togo et dont sont géniteurs l’Anc et l’ADDI qui alimente les débats.
Selon Forum de la Semaine, « ce sont deux approches (celle de l’Anc et celle de ADDI) qui s’opposent même si les deux partis se sont accordés pour soumettre ce nouveau projet de loi. « Toutefois, il est inutile de dire que ces deux partis quelque soit l’harmonisation d’approche à opérer devront réussir à convaincre les autres partis tels le CAR, Unir et dans une moindre mesure l’UFC, le député dissident de ce parti, Djimon Oré et la député de Sursaut Patriotique, Issolemo Koupokpa, si tant est qu’ils espèrent voir leur texte passer comme une lettre à la poste », suggère le journal.
FLAMBEAU DES DEMOCRATES, Hebdo met à sa Une/Problématiques des "vieux retraités" toujours au poste dans l’administration : Au-delà du constat, que faire?, s’interroge le journal
La population togolaise est globalement jeune. Les récents chiffres issus du 4e recensement général de la population et de l’Habitat réalisé en novembre 2010 estiment la jeunesse togolaise à un peu plus de 3,5 millions. Soit, 60% d’une population globale de près de 6,2 millions d’âmes. Cependant, avertit le journal, le pays connaît une espérance de vie qui est de 64,5 ans. De quoi inquiéter sérieusement cette jeunesse généralement pleine de compétences mais désœuvrée. Et pour cause, nombre d’agents retraités leur bouchent l’horizon en rechignant de quitter leurs postes au sein de l’administration publique.
Réformes politiques : Le HCRRUN ouvre le débat lundi prochain, annonce Flambeau des Démocrates.

Togosite.com ----- Contactez-Nous
Our website is protected by DMC Firewall!