Débarqué de l’UTB et remplacé par Patrick Mestrallet : Ihou Attigbé dans son zèle outrageant se fait annoncer à la tête de la CNSS, écrit LE CORRECTEUR, Bi-Hebdo qui se demande jusqu’à quand Faure continuera de privilégier la minorité pilleuse?

Le journal fait savoir que, le directeur général de l’UTB, Yaovi Attigbé Ihou a été débarqué et remplacé par M.Patrick Mestrallet. Les deux individus ont fait la passation de service vendredi.

"Au regard des dégâts énormes causés par le désormais ex-Directeur de l’UTB, son successeur Mestrallet qui était jusque-là Administrateur et Directeur général de Orabank, doit faire un travail de fond afin de redresser cette boîte", avertit le journal dans ses colonnes.

Affrontement autour de la chefferie du canton de Kovié : Le Préfet Adossi et l’inspecteur Adedze accusés de complicité avec le chef Mondzro imposé.

A en croire le Correcteur, le canton de Kovié dans la préfecture de Zio ne fait malheureusement pas exception des problématiques liées à la chefferie traditionnelle au Togo.

La situation s’est aggravée depuis deux semaines après le décret de reconnaissance de Kossi Zavon Mondzro V, un des protagonistes, décret pris en conseil des ministres par le Chef de l’Etat. Le camp Saba crie au scandale car cette décision de reconnaissance de Togbui Mondzro est en contradiction avec les décisions du "Rapport de la commission d’identification de la famille ayant droit au Trône royal du canton de Kovié" du 23 décembre 2011. La chefferie traditionnelle du canton de Kovié est disputée par les familles Mondzro, Siabi et Saba, rapporte le journal.

Drame à Adidogomé : Deux enfants disparus retrouvés morts dans le coffre d’une voiture.

Gouvernance approximative de l’agriculture togolaise : En plus des effets pervers du changement climatique, les paysans obligés de faire face à la pénurie des intrants, fait savoir LIBERTE, Quotidien privé

Selon le journal, le Col-ministre-Directeur Ouro Koura Agadazi et ses nombreux bailleurs de fonds, ne cessent de servir des discours et des rapports mensongers sur des pseudos avancées dans le domaine. Au même moment, la réalité sur le terrain est tout autre, déplore Liberté.

"Aujourd’hui, la campagne 2016-2017 qui s’annonçait piteuse avec le retard des pluies, après une sécheresse sauvage et aussi le non paiement des semenciers par le ministre Adji Otèth Ayassor, les agriculteurs togolais sont actuellement confrontés au manque d’engrais chimiques", constate le journal.

Où est donc le Chef de l’Etat car le temps presse ? Encore une semaine de plus et l’urée sera aussi inutile et entraînera une baisse de la productivité et aussi une perte au niveau de la société qui n’écoulera plus son produit comme elle le fallait, souligne le journal.

Réformes politiques au Togo et dynamiques d’amélioration : Les dispositions et vertus de l’initiative Patrice Talon qui pourraient inspirer au Togo.

Le Togo est résolument à l’ère des réformes constitutionnelles et institutionnelles, même s’il n’y a rien de concret et Faure Gnassingbé semble plutôt manœuvrer pour se donner un bail à vie sur le pouvoir.

Pour Liberté, le débat est d’actualité, l’opposition parlementaire vient de déposer à l’Assemblée nationale une nouvelle proposition de loi de réformes, un soi-disant atelier de réflexion se tient la semaine prochaine, sans compter la fameuse commission de réflexion d’intellectuels, version Faure Gnassingbé.

Dans ce branle-bas général où tous les esprits convergent vers les réformes et où il est question de les façonner pour permettre l’enracinement de la démocratie au Togo, il est important d’explorer aussi les bonnes idées ou dispositions chez nos voisins. C’est dans cette logique qu’il urge de jeter un coup d’œil intéressé sur les propositions formulées par la commission mise en place par Patrice Talon au Bénin, dans le cadre du processus de réformes envisagées par le président béninois.

Rapport 2016 sur l’indice de la performance logistique : Le Togo progresse de 47 places et passe du 139e au 92e rang, indique Liberté.

Manifestation CAP 2015 : Pourquoi les manifestations de rue ne suffisent pas, lit-on à la Une de TOGO MATIN,Bi-Hebdo.

Les partis membres du CAP 2015, leurs militants et sympathisants étaient encore dans les rues le samedi dernier. Leur espoir est de pouvoir mettre par ce moyen la pression pour obtenir les réformes politiques, fait savoir le journal.

Le PDUC pour relever de vrais défis

Le cap mis par les autorités togolaises sur le développement socio-économique ne se limite pas seulement à Lomé ou certaines villes du pays avec leurs habitants.


Togo Matin indique que "le programme de développement du gouvernement prend en compte les hameaux les plus reculés de l’intérieur du pays". En rapport avec ce plan, un programme a été mis en place au Togo et est baptisé Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

Quel sens revêt ce nouveau concept ? Quels sont ses objectifs ? Qui sont les cibles et quels sont ses avantages ? Togo Matin propose dans un dossier des éclairages à ces interrogations.

Togosite.com ----- Contactez-Nous
Our website is protected by DMC Firewall!