Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR - Par CVU



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Afrique : les élections ne riment pas forcément avec démocratie
Au Togo, comme ailleurs en Afrique Noire, la démocratie ne peut se suffire des seules élections. Elle a besoin que celles-ci ne soient pas manipulées. Là réside l'actuel challenge de l'Afrique. La précipitation actuelle du gouvernement togolais à aller vers les élections ne cacherait-elle pas un projet de tripatouillage?
Par CODITO


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise



« Un mort et de nombreux blessés à Sokodé », titre Liberté.
« La série de manifestations programmées à Sokodé à l’appel de la Coalition de l’opposition a été étouffée dans l’œuf. Les forces de défense et de sécurité déployées en grand nombre dans toute la ville et dans certains cantons de la préfecture de Tchaoudjo, notamment à Kparatao et de nombreux blessés ont été enregistrés », note la parution.

Selon le journal, « c’est dans la course-poursuite qu’Adam Abdourahim, conducteur de taxi-moto, la cinquantaine environ et père de quatre enfants, a été interpellé et sauvagement bastonné ». Evacué dans un centre de soin, il « a succombé à ses blessures le samedi 14 avril 2018 », précise l’auteur de l’article qui ajoute par ailleurs que « Dans leur folie meurtrière les militaires ont démoli le sanctuaire Karanga situé dans le village de Kparatao ».

Le Correcteur renchérit : « Le Togo a connu une semaine particulière avec les violences policières et militaires qui ont fait au moins un mort à Sokodé. Au fond, c’est pour organiser un sommet extraordinaire consacré à la Guinée Bissau à Lomé ».

La Nouvelle, après avoir ressassé les violences politiques, a conclu qu’« il est grand temps que le régime RPT/UNIR et son clan au pouvoir depuis le 14 avril 1967 jusqu’ à ce jour cesse une fois pour de bon les maltraitances, violations des droits de l’homme, tortures et assassinats des citoyens ».

Et d’ajouter : « Nous sommes tous les filles et fils de cette Nation, et la Terre de nos Aïeux nous appartient tous. Le peuple togolais aspire l’alternance, la démocratie, la liberté d’expression, la libre circulation du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest. Il faut savoir que le Togo n’est pas un bien, ni une propriété privée d’une famille et d’un clan ».

Le Combat du peuple, lui, estime que la Coalition des 14 défie « l’autorité de l’Etat et opte pour des manifestations hors-la-loi ». Et l’appelle à « rectifier le tir pour permettre à notre pays de consolider sa démocratie naissante pour un avenir meilleur ».


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd