Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Sans une profondeur historique, la confusion. peut régner dans les esprits.

Au sujet de mon père Ayéva Issifou Ouro Djobo, qui fut Chef Supérieur des Tem du 18 Avril 1949 au 30 Juin 1980, beaucoup d’encre a coulé ces derniers temps notamment au sujet de thèmes que nous allons aborder dans ce document.

 La dégringolade en accéléré se poursuit pour la démocratie au Togo : c’est la passion de l’enfer. Épris des distractions du pouvoir, Faure Gnassingbé s’y est abandonné en oubliant ses devoirs impérieux autant que ses engagements initiaux. Ainsi, la situation politique togolaise, préalable même à tout projet de développement efficient, est loin d’être débarrassée de son nœud gordien. En s’accaparant de nouveau du même pouvoir, rien que par la force et la précipitation ainsi que du choix des populations d’expérimenter une alternance pacifique, le régime Faure-Gnassingbé-Eyadema, cinquantenaire, se retrouve devant l’impasse du défaut de légitimité et l’absence du véritable interlocuteur, crédible et populaire dans le pays. Une telle situation accroît la responsabilité des citoyens démocrates d’éduquer leurs actions pour une efficacité suffisante productrice de meilleurs résultats. Le désir paresseux et chancelant de Faure Gnassingbé ne peut constituer la norme démocratique des citoyens du Togo.

De retour d’un voyage au Togo en juin 2012, j’ai eu à subir une interview du MO5, laquelle a été publiée le jeudi 04 octobre 2012. Je parlais sommairement du problème de nos terres dans la région centrale. Lisez donc.

Que cessent ces leurres journalistiques! En situation de non-démocratie, aucun pouvoir n’est favori du peuple et de l’électorat; tout pouvoir de cette nature est plutôt oppresseur et dominateur des citoyens. Ainsi font semblant d’ignorer le comble de la désinformation et de l’anti-professionnalisme journalistique en verve sur le Togo. Dans un contexte où les évènements en Afrique n’existent qu’à travers les prismes de certains organes de la presse internationale, les nouvelles disponibles sur le Togo, en ce début de semaine et à quelques jours des élections présidentielles d’avril 2015, sont manifestement « désobjectivées ». Un pouvoir véritablement favori organise des élections transparentes et crédibles. Tout de même!

Le secret pour être un démocrate reconnu est de commencer par être un simple démocrate. Nous sommes loin de ce commencement de la pratique démocratique au Togo. Et une telle épiphanie du bon sens, c’est même ce qui est rare dans le paysage politique togolais. Pourtant, ce sont ces preuves indélébiles et persistantes de simplicité et de non-soumission à l’arbitraire qui rehausseront le débat et valoriseront les personnes les mieux qualifiées à conduire le combat vers l’alternance au Togo : un pays où la démocratie n’a pas encore dit son dernier mot, face aux inégalités croissantes et révoltantes instituées en système de gouvernance.

L’inévitable réveil du peuple togolais est à l’horizon. En prélevant dans son mécontentement général ce qui est rapidement utilisable comme les légitimes revendications syndicales, c’est tout le peuple togolais qui fait la démonstration qu’il n’avait jamais consenti à la léthargie et ne s’y était jamais abandonné.  À certains moments de l’histoire, dormir c’est mourir; dormir sur son sort, c’est boycotter son avenir : un parjure, une génuflexion, un deuil de soi devant rien d’autre que le néant. À ce nouveau réveil, chacune et chacun doit apporter un souffle et un support. C’est connu, vérifié et prouvé : Qui désespère a tort!

“Les Noirs Retardent l’Humanité !” 

Un terroriste américain âgé de 21 ans a massacré avec une arme à feu neuf chrétiens Noirs inoffensifs en réunion dans une église aux États-Unis dans la ville de Charleston le mercredi 17 juin.  Il se décrit comme # un guerrier solitaire et téméraire qui avoue combattre farouchement à visage découvert pour sa race. Il se bat sans pitié pour la suprématie de sa race pure dont le sang coule dans ses veines, la race blanche.

L’Université de Kara connaît à nouveau des tensions. Il y a trois semaines les étudiants ont marché vers la présidence de l’Université pour rencontrer le professeur Tchakpele et préparent une nouvelle marche dans les jours qui viennent. Il ne s’agit plus de réclamer les aides de l’Etat mais de dénoncer le non-respect de la réglementation, la fraude et la corruption dans l’attribution des notes et des attestations par le responsable de la faculté de droit de cette université, M. Coulibale Babakane.



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd