FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Un mariage hindou-musulman a été bloqué par la Cour suprême de l'Inde.

La décision prise en mai par un tribunal indien d'annuler le mariage d'une femme hindoue convertie à l'islam et mariée à un homme musulman a fait la une des journaux dans le pays.

L'affaire qui a suscité des manifestations a été qualifié d'attaque à un "amour jihad".

Le terme a été popularisé par les groupes marginaux hindous radicaux, qui accusent les hommes musulmans de détourner les femmes hindoues de leur religion en les séduisant.

La décision de l'état de Kerala, dans le sud de l'Inde, est intervenue malgré le fait que la femme affirme s'être convertie à l'islam de son plein gré.

Un recours en appel du couple, Hadiya et Shafin Jahan, est entendu par la Cour suprême, qui a ordonné une enquête indépendante sur l'affaire.

Les mariages entre hindous et musulmans ont longtemps été censurés dans les familles conservatrices indiennes, mais l'associer à un motif profond, est un phénomène récent.

En effet, l'agence nationale d'investigation (National Investigative Agency, NIA) de l'Inde s'est emparée de l'affaire, soupçonnant M. Jahan de liens présumés avec des groupes islamiques interdits.

L'affaire est en cours, Hadiya Jahan n'a pas encore comparu devant le tribunal qui n'a pas voulu l'entendre pour l'instant.

bbc


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd