Le mot d'ordre de l'opposition togolaise

"MANIFESTATION DE L'OPPOSITION AU TOGO 7, 8 et le 9 NOVEMBRE 2017 POUR LE DEPART DE FAURE GNASSINGBE"

Faure pour ne pas mettre le Togo en feu et en sang il faut liberer l'iman

50 ANS C'EST TROP !!! FAURE MUST GO !!!

TOGOLAIS, PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN POUR NOTRE LIBERATION DES GNASSINGBE QUE DIEU SOIT AVEC LE PEUPLE TOGOLAIS
LA LUTTE CONTINUE ET NOUS VAINCRONS



«Peuple togolais, Il ne faut pas céder à l'intimidation»


Il y a quelques mois, deux femmes avaient été retrouvées au niveau des rails d’Agbalépédogan toutes nues. Confondues à des sorcières, elles ont failli être lynchées. Mais, selon le Docteur Damien KOUVAHEY, ces femmes souffraient d’encélopathie et ne sont pas des sorcières.

« Une encéphalopathie est une maladie qui touche le cervdeau il y en des encélopathies dégénératives causées par le diabète et l’hypertension artérielle. Elle peut aboutir à des démences ou à des désordres mentaux par des agitations simples. Des fois, la personne aura une désorientation ne reconnaissant plus son lieu d’habitation ou ses parents. Elle a également une autre forme, notamment l’agressivité. D’autres patients développement même une encélopathie tendant vers la folie », a expliqué le Docteur Damien KOUVAHEY, Spécialiste de l’encélopathie et président de l’ONG VISA.

Selon lui, il y a souvent de ces cas où les patientes se retrouvent dans les rues toutes nues. Le problème se pose également chez les hommes mais pour les femmes c’est plus fréquent.

« Ces deux femmes qui avaient été retrouvées à Agbalépédogan, nous-mêmes personnellement nous les connaissons en tant que diabétiques hypertendues, elles avaient même transité par l’hôpital de Zébé. Et selon les informations, elles ont été récupérées par un pasteur qui les gérait à Totsi. Ces femmes, la nuit, au détour d’une petite liberté se sont retrouvées dans les rues et sont retrouvées par après à Agbalépédogan et on a dit que ce sont des sorcières », a-t-il témoigné.

Il rappelle que ces maladies sont très fréquentes et de pareil cas se produisent souvent, même si ce n’est pas forcement dans la rue.

‘Nous avons plusieurs cas, seulement qu’ils ne se retrouvent pas tous dans la rue. Il y a quelques mois, nous-mêmes, nous avons failli être lynchés devant un pareil à Avénou. Les populations ont retrouvé comme-ça la dame et l’ont du coup traitée de sorcière et quand je suis intervenu pour leur expliquer, la population était toute prête à passer au lynchage si je n’avais pas fait appel à la Police », a raconté le Docteur KOUVAHEY.

T228



Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!