Togo: Entités togolaises identifiées comme « alignée sur Faure Gnassingbé »et/ou considérée comme un agent satellite d’UNIR



LES FAUX OPPOSANTS AU TOGO
A LIRE
FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


La coalition vous remercie encore une fois d’avoir répondu massivement à son appel à manifester de ce jour, mercredi 13 décembre 2017.
Malgré les violences orchestrées à dessein par le régime et ses milices à la fin de la marche du samedi 2 décembre, lors du retour des manifestants, votre détermination est restée intacte. Vous voilà encore plus nombreux que jamais.
Ces violences ont malheureusement couté la vie à l’un des nôtres, le jeune Ouro - Djobo Abdoul Djalil. Nous réitérons nos condoléances à la famille éplorée et souhaitons prompt rétablissement aux blessés.
Il est certain que face aux manœuvres dilatoires du gouvernement depuis la semaine dernière, vous vous interrogez sur ce que devient le processus de négociation annoncée par tous.
Suite au bilan des résultats obtenus que nous vous avions présenté à la fin de la marche du 2 décembre, le gouvernement a sorti une déclaration le 7 décembre 2017, annonçant de nouvelles mesures d’apaisement et de décrispation dont la libération des 2 Imams de Sokodé et de Bafilo et de quelques manifestants détenus à Kara.
Nous avions cru que cette action répondait à une volonté politique du régime d’aller vite aux négociations proprement dites et nous nous attendions à cet effet à la libération des autres détenus dont ceux de l’association NUBUEKE, ceux des incendies des marchés, la levée totale des poursuites judiciaires contre les prévenus dans l’affaire des incendies des marchés et dans l’affaire Targone, ainsi que la levée de l’interdiction de manifester dans les villes de Sokodé, Bafilo, Kara et Mango. Mais vous avez dû constater vous-mêmes que le gouvernement joue encore au dilatoire, au risque d’exacerber davantage la tension dans le pays, en initiant un nouveau processus parallèle qui vient compromettre dangereusement celui déjà en cours sous la double médiation du Ghana et de la Guinée.
En effet dans le processus initial accepté par les deux protagonistes, il ne restait qu’à réunir le comité préparatoire sous la houlette du Président Ghanéen, pour s’entendre sur les modalités des discussions.
Nous demandons au régime en place d’arrêter la dérive que constitue cette nouvelle initiative et de revenir dans le processus originel dans lequel nous nous sommes tous engagés, afin que les travaux du comité préparatoire soient lancés sous la direction du Ghana qui a déjà discuté du cadre du dialogue avec les protagonistes, à savoir la coalition des 14 partis et le régime.
La coalition pour sa part reste engagée dans le processus originel conduit par la double médiation. Nous attendons de la médiation, le point sur les mesures d’apaisement et le lancement effectif des travaux du comité préparatoire.
Pour finir, nous vous demandons de rester vigilants et mobilisés jusqu’à satisfaction totale de nos revendications.

La lutte populaire est invincible.
Fait à Lomé le Mercredi 13 décembre 2017


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!