FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Avec regret, nous avions fatalement oublié dans notre dernière déclaration de souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés lors des événements du 19 août et d'exprimer nos sincères condoléances à l'endroit des familles éplorées. Après l'expression de nos profondes excuses, nous exigeons aussi la mise sur pied d'une Commission d'enquête internationale afin que les responsabilités soient situées sur les atrocités qui ont été commises lors de la répression de cette marche historique du 19 août 2017.

Nous réitérons notre appel pour la libération des manifestants arrêtés arbitrairement. Nous avions exigé qu'une enquête approfondie soit diligentée par une Commission internationale.

Pourquoi le régime se presse-t-il aujourd'hui de traduire ces manifestants en justice sans tenir compte de la constitution de cette Commission internationale ? Aurait-il eu peur de cette initiative ? De toute façon, la fuite en avant ne lui sera pas payante. Le contraire pourrait se produire !

* Les extrémistes du RPT gagneraient énormément s'ils faisaient la promotion de la paix à travers le retour à la Constitution du 14 Octobre 1992.

Le navire RPT/UNIR est menacé de submersion. Ils sont nombreux, les membres de ce parti qui aimeraient que le Togo s'inscrive enfin sur la liste des pays "normalisés" démocratiquement. Ils sont, eux aussi, dégoûtés par cette permanente situation de prise en otages qui a défiguré leur pays. Mais les extrémistes du RPT refusent de se rendre à l'évidence que pour chaque fait, il y a un début et une fin. Ils conçoivent des schémas alarmistes susceptibles de redonner rigueur et vie à un organisme chroniquement défaillant. Quelqu'un a dit : "Si le plan A ne marche pas, il reste encore 25 lettres dans l'alphabet ". Oui, mais pas pour le RPT auquel la seule alternative crédible demeure le RETOUR PACIFIQUE à la Constitution du 14 Octobre 1992. Le plan B regrouperait tous les autres scenari qui n'apportent que souffrance et déshonneur.

Ces extrémistes semblent imperméables aux pleurs des leurs qui les supplient de se conformer aux revendications du peuple. Mais nul ne saurait être toujours hermétique à la souffrance de son peuple ! Nous espérons que le déclic finira par se produire à partir du moment qu'ils se rendront compte qu'on ne défie pas le peuple continuellement. Le peuple, c'est comme un cours d'eau imposant, majestueux, mugissant, capable de tout déraciner ou renverser et de tout emporter. Et personne ne lui résiste lorsqu'il prend son élan et s'élance fougueusement.

1- L' ATLMC EN APPELLE AUX POPULATIONS AFIN QU'ELLES GARDENT TRÈS VIVE LA VIGILANCE DONT ELLES ONT TOUJOURS FAIT PREUVE PENDANT DES SITUATIONS SIMILAIRES À CELLE QUE NOUS CONNAISSONS AUJOURD'HUI.

2- L' ATLMC demande aux extrémistes du RPT de reconsidérer leur position. Celui qui choisit le chemin de la paix n'est JAMAIS perdant. Y a-t-il eu un exemple où cette assertion s'est révélée fausse lorsque les négociateurs étaient sincères ? Non, il n'y en a pas eu ! Donc, il faut être sincères si l'on veut obtenir de bons résultats. La plainte déposée contre M. Yark Damehane, l'actuel ministre de l'Intérieur, est loin d'être une distinction honorifique. Au contraire, elle fait réfléchir. Avec leurs frères togolais de l'opposition qui ne sont pas des cannibales, il leur faut négocier leur sortie de scène et donner ainsi la chance aux autres qui sont des millions à faire l'expérience d'une nouvelle vie commune, expérience dont ils porteront désormais l'entière responsabilité de résultats. Tous les pays limitrophes du Togo et les autres de la CEDEAO ne seront pas du tout disposés à abriter ces extrémistes qui ont, jusqu'à la dernière minute ou jusqu'à leur fuite, voulu réduire en cendres le sol qui les a vus naître et qui les a nourris. Il faut savoir évoluer avec son temps. Lequel de ces extrémistes peut-il répondre à la question suivante : "qu'y a-t-il concrètement au-delà de l'extrêmisme ? ".

3- L' ATLMC met solennellement en garde tous les soldats afin de se tenir en alerte et de trouver le moyen d'échapper à cette opération criminelle si d'aventure ils figuraient sur la liste des "éléments-tueurs" retenus pour une sauvagerie supplémentaire qui ne sauvera aucun extrémiste. C'est la contribution la plus éclatante qu'ils apporteraient au sauvetage de leur pays. Pour ceux qui ne le feront pas, ils auront à répondre, tête basse, devant l'instance judiciaire internationale qui, disposant d'innombrables et irréfutables preuves, les condamnera à de lourdes peines.

4- L 'ATLMC rappelle que la majeure partie des soldats qui ont pris part, dans les années 1990, à la maltraitance ou à la mise à mort d'innocents contestateurs politiques ont terminé leur vie sans éclat aucun. Avant de rendre l'âme à leur tour dans des conditions déplorables, ils ont exprimé de poignants regrets, tardifs mais significatifs quant à la vie misérable de soldats surexploités par leurs chefs et qui ne récoltent au bout du rouleau que la médaille du déshonneur ou du désenchantement total.

En réalité, c'est de cette vie de forçats que la Constitution de 1992 veut les éloigner définitivement. Chers frères soldats, vous le savez très bien. Donc, ne laissez pas cette chance vous échapper et ne vous laissez plus manipuler ! Votre apport à l'effort national de libération est attendu comme une pluie dans le désert. Aussi, dans ces conditions, témoigneriez-vous dignement votre loyauté envers votre cher peuple, ce peuple qui par gratitude vous soutiendra par de gigantesques fêtes populaires en votre nom retrouvé. L' armée aura alors épousé le peuple pour un voyage de travail véridique car essentiellement productif.

Fait à Bremen le 28 août 2017.


Pour le Bureau National,
Le Président
S.-R. AYEVA


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd