Togo : Manifestations de l'opposition les 13, 14 et 16 décembre 2017



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Le domicile de l’honorable Atao Hinnouho, député à l’Assemblée nationale 7ème législature a été perquisitionné dans l’après midi de ce jeudi 07 décembre 2017 . Selon les informations recueillies, le député considéré par certain comme un grand fournisseur des vendeuses du marché de médicament d’Adjégounlé serait soupçonné de continuer par alimenter le trafic par l’opération Pangea 9 déclenché par le gouvernement du président Talon.

Selon plusieurs sources, le député Atao Hinnouho se serait déclaré propriétaire d’un entrepôt à Cotonou dans lequel, une importante quantité de sérum glucosé aurait été découverte. Ainsi, un fort détachement de la police a investi la résidence du parlementaire pour semble t-il, recueillir davantage de preuves de flagrant délit et procéder à l’arrestation de l’honorable Atao Hinnouho, présent sur les lieux lors de l’arrivée des forces de l’ordre.

Informée, la population a été fortement mobilisée sur les lieux avec à sa tête, les élus locaux et chefs d’arrondissement. Plusieurs parlementaires ont également pris d’assaut, le domicile du parlementaire à Akpakpa ainsi que l’ancien ministre délégué à la défense Candide Azannaï.

Notons que l’honorable Atao Hinnouho fait partie des députés membre de la minorité parlementaire opposée à la gestion du Président Talon. Lors du discours prononcé au 3ème congrès ordinaire du parti « Restaurer l’Espoir » en juin dernier, le député Hinnouho avait fait savoir que les douze premiers mois de gouvernance du Président Talon est une grande déception à la classe politique qui l’a porté au pouvoir le 20 mars 2016 a l’issue du second tour de la présidentielle.

« Qui ne se souvient des espoirs immenses soulevés en 2016 par l’arrivée au pouvoir du Président Talon. Mais aujourd’hui, notre déception est grande ! (…) En un an de gestion l’éphorie à très tôt céder la place au désespoir. (…) Il est de secret de polichinelle qu’on assiste, en 1 an, à des décaissements importants de fonds publics des caisses du trésor au profit des sociétés appartenant au Président de la République et ses proches au détriment des paiements des arriérés des autres entreprises béninoises … », avait laissé entendre le député Atao Hinnouho.

Pour rappel
L’article 90 de la constitution du 11 décembre 1990 dispose que « les membres de l’Assemblée nationale jouissent de l’immunité parlementaire. En conséquence, aucun député ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions.

Aucun député ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté en matière criminelle ou correctionnelle qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale, sauf les cas de flagrant délit.

Aucun député ne peut, hors session, être arrêté qu’avec l’autorisation du Bureau de l’Assemblée nationale, sauf les cas de flagrant délit, de poursuites autorisées ou de condamnation définitive.

La détention ou la poursuite d’un député est suspendue si l’Assemblée nationale le requiert par un vote à la majorité des deux tiers. »


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd