FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


La société COMON SA n’est pas au bout de ses peines. Après l’affaire des 18 Kg de cocaïne pure qui a éclaboussé son image, sa notoriété et par conséquent sa crédibilité vis à vis de ses partenaires d’affaires, la société COMON SA doit encore faire face à un redressement fiscal.

En effet, pour accompagner le gouvernement dans la mobilisation des ressources pour réaliser les projets phares du programme d’action “PAG-BENIN REVELE”, le service des impôts s’est lancé aux trousses de ceux qui doivent à la caisse de l’Etat. Au titre des entreprises sommées par l’administration des impôts comme gros débiteur de l’Etat, figure la Société Cajaf Comon SA dont l’homme d’affaire Sébastien Adjavon était l’administrateur principal.

Au demeurant, la société CAJAF COMON est sommée de payer à la caisse de l’Etat la bagatelle somme de 167 Milliards de F.CFA d’impôts impayés à l’Etat afin de se mettre en règle vis à vis des fiscalités.

Qu’il vous souvienne que le vendredi 06 Juillet 2012, le directeur général adjoint de la direction générale des impôts et des domaines, Roger Faladé avait exposé sur la chaîne du service public de l’ORTB  les supposés jeux flous auxquels se donneraient la société cajaf comon et qui lui aurait valu après des vérifications un redressement fiscal de 35 milliards 225 millions de F.CFA.

Une déclaration qui a suscité de l’indignation dans l’administration du Comptoir mondial de négoce-Comptoir Ajavon et Fils (Cajaf-Comon) et a poussé la directrice financière et du développement de la société Cajaf Comon SA , Violette Djidjoho, à rompre le silence le Dimanche 18 Juillet 2012 dans l’émission “ZONE FRANCHE” de CANAL 3, pour rétablir la vérité.

L’affaire a été considérée en son temps comme un harcèlement fiscal du régime dit de la refondation contre le président du patronat et administrateur général de la société CAJAF-COMON.

Or, le redressement fiscal est une opération mis en œuvre par l’administration fiscale afin de corriger la base d’imposition du contribuable soumis au système déclaratif. Par ce système, l’administration fiscale s’assure que les éléments déclarés par les contribuables sont complets et sincères. En cas d’insuffisances, d’inexactitudes, d’irrégularités, d’omissions ou de dissimulations dans les déclarations au fisc, l’administration peut procéder au redressement fiscal de la société. Elle notifie donc les irrégularités constatées à l’agent comptable de la société concernée qui a la latitude d’apporter des preuves pour contester les supposées irrégularités.

Mais le contexte politique actuel et la dégradation des relations entres le premier magistrat et l’homme d’affaire Sébastien Adjavon n’est pas de nature à permettre d’apprécier dans la lucidité cette déclaration de redressement fiscal; sans oublier le fait que dans les pays comme les nôtres, le redressement fiscal peut être une mesure de répression d’un régime contre un opérateur économique.  D’ailleurs, des voix s’élèvent déjà dans l’opinion publique pour dénoncer l’harcèlement du régime contre son allié d’hier.

En effet, en froid avec le régime de celui qu’il a contribué à faire venir au pouvoir depuis le fameux dossier de 18 kg de cocaïne pure qui seraient retrouvés dans l’un de ses conteneurs, le président Sébastien Germain Ajavon a déclaré officiellement son retrait de la coalition de la rupture et sa posture d’opposant au régime du président Talon.

Une posture qui lui vaudrait selon l’opinion nationale les déboires qu’il rencontre actuellement dans ses affaires. Mais du côté de l’homme d’affaire, aucune réaction pour le moment. Certainement qu’on prépare ses armes pour apporter à l’opinion publique sa part de vérité. Mais tout compte fait, ce dossier de redressement fiscal est le dossier de plus qui va  sceller  définitivement la rupture entre les deux alliés d’hier.

BWT


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!