Un mouvement de panique a agité vendredi le marché central de Kinshasa après l'attaque par des personnes non identifiées du bureau de son administrateur, blessé par balle, a-t-on appris de sources concordantes.

« Il y a eu panique parce que le bureau de l’administrateur a été attaqué ainsi que le cachot du commissariat (de police). Les détenus ont été libérés » et la Garde républicaine (GR, unité spécialisée pour la protection du président Joseph Kabila) contrôle le marché, situé dans le nord de Kinshasa, a déclaré à l’AFP une vendeuse du marché, Marie-Pauline Liyolo.

« Il y a eu échanges de tirs. L’administrateur du marché a été atteint par balle. Tout le monde a fui vers la cité, les détenus se sont évadés, je ne sais pas s’il y a des morts », a témoigné un vendeur, Philippe Mbuinga.

« Il y a un peu de désordre, on a cassé le cachot », s’est borné à dire un responsable de la police du marché, sous couvert de l’anonymat.

Un journaliste de l’AFP a constaté que de nombreuses personnes s’éloignaient du marché central de Kinshasa, dans toutes les directions sur les grandes artères alentour.

Les forces de sécurités, notamment les militaires de la GR, mais aussi des agents de la police militaire et des policiers, étaient déployés en grand nombre dans le quartier du marché.

Depuis le mois de mai, les attaques de commissariats et prisons sont fréquentes en RDC, pays qui traverse une crise politique aggravée par le maintien au pouvoir du président Kabila dont le mandat a expiré 20 décembre 2016.

JA


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!