FAURE GNASSINGBE REFUSE D'ACCEPTER LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET NE VEUT PAS LAISSER LE POUVOIR - PEUPLE TOGOLAIS, IL FAUT PRENDRE VOTRE DESTIN EN MAIN - FAURE DOIT PARTIR

Grandes manifestations nationales des mercredi 20 et jeudi 21 Septembre 2017:
Ça suffit, rendez nous notre constitution.

FAURE DOIT PARTIR MAINTENANT - FAURE MUST GO NOW

50 ans de pouvoir ça suffit!


Interrogé sur la radio locale Kalanagou, le préfet d'Ayorou, Jando Richi Ag Alher, a confirmé "l'arrestation d'une dizaine de personnes impliquées" dans l'abattage.

Pour protester contre ces arrestations, "une manifestation violente" a été organisée par des habitants, qui sont fréquemment victimes des dégâts commis par les hippopotames sur les cultures et le bétail, a expliqué un habitant d'Ayorou.

Située sur les berges du fleuve Niger, à 200 km de Niamey, la ville d'Ayorou a été la perle du tourisme nigérien grâce à sa forte concentration d'hippopotames.

En mai, des chefs coutumiers ont déjà alerté sur les dégâts causés par des hippopotames et qui compromettent les récoltes et la navigation sur le fleuve.

En 2014, douze écoliers - sept filles et cinq garçons âgés de 12 à 13 ans - avaient été tués dans l'attaque d'une pirogue par un hippopotame sur le fleuve Niger, à Liboré, une bourgade près de Niamey.

L'animal responsable de la tragédie a ensuite été abattu par les agents de l'Environnement.
bbc


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!