Au Bénin, Barthélémy Kassa, l'ancien ministre de l'Eau est lavé de tous soupçons. Il a bénéficié ce lundi 15 mai, d'un non-lieu. Barthélémy Kassa était poursuivi dans une affaire de détournements présumés de fonds.

La justice considère qu'il n'y a pas matière à poursuivre l'ancien ministre de Boni Yayi. A l'origine cette affaire a été révélée par les Pays-Bas. Le scandale éclate en 2015. Les Pays-Bas mènent un audit sur les programmes au développement du Bénin et découvre alors que 8 milliards de FCFA du programme d'aide en matière d'accès à l'eau potable ont été détournés.

A l'époque, Barthélémy Kassa est ministre de l'Energie et de l'Eau. Directement visé par cette affaire, il démissionne. Barthélémy Kassa et deux hommes d'affaires, Rock Néiri et Rémy Codo, sont alors présentés comme les cerveaux d'une vaste opération qui aurait permis de détourner les fonds destinés à des programmes d'adduction en eau potable.

Aujourd'hui, Barthélémy Kassa remet en question les conclusions de cet audit. « Vous pensez que l’audit a été conduit dans les règles de l’art ? Lisez le rapport d’audit et vous verrez très bien que c’est un rapport tronqué tellement orienté, explique-t-il. Comment pouvez-vous concevoir que l’on reproche à une administration d’avoir fait des dépenses sans rien reprocher à l’administration qui a vu le paiement et qui a eu le contrôle ? La justice a été dite ».

Ce non-lieu vaut aussi pour plusieurs personnes impliquées dans le dossier, certaines personnalités ont été libérées. Parmi elles, figurent notamment, l'ancien directeur de l'eau ou encore de l'ancienne directrice des ressources matérielles et financières.
RFI


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd