Les Togolais veulent la démission du Ministre Yark Damehane

Il est incapable de maintenir la paix et la sécurité au Togo

SELON YARK DAMEHANE , LE MENTEUR, LE TUEUR, L'INCAPABLE
"Des armes venues d'ailleurs découvertes aux mains des manifestants"

L’affaire des « 18kg de cocaines pures » retrouvés dans l’un des conteneurs en dépotage au port de Cotonou par la société Comon Cajaf SA du milliardaire béninois Sébastien Ajavon vient de prendre une nouvelle tournure. Après les procès de Cotonou ayant abouti à la relaxation du président du patronat pour un non lieu, c’est désormais la Cour Africaine des droits de l’Homme et des Peuples (Cadhp) qui est appelée à se prononcer sur ce dossier à travers une requête dans laquelle Sébastien Ajavon appelle à la condamnation du Bénin et réclamant des réparation pour préjudices subis d’une valeur de 250 milliards de Fcfa.

Selon les confrères du quotidien Fraternité qui ont suivi le dossier, c’est pour faire constater la violation de ses droits et le préjudice subi que Sébastien Ajavon a engagé la dite démarche assisté des maîtres Yaya Podnon Issiaka Moustafa. A travers une requête déposée en février dernier, « l’homme d’affaires dénonce plusieurs dysfonctionnements dans la procédure d’enquête et insiste sur la violation du droits à un procès équitable reconnu par l’article 7 de la charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. » Aussi, l’ex-candidat aux dernières élections présidentielles, à travers la requête, fait savoir que sa crédibilité aux yeux de ses partenaires d’affaires a pris un coup lui causant des préjudices sur l’évolution de ses activités commerciales.

C’est donc le début d’une longue bataille judiciaire ou peut être, la vérité sur ce dossier pourra enfin être révélée.
Benin Web Tv


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
DMC Firewall is a Joomla Security extension!