Togo



FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR

EMMANUEL MACRON SUR LA CRISE TOGOLAISE "La conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre de pluralisme n'est pas une bonne chose"


Depuis 2006 si Faure avait appliqué l’APG, on ne serait pas cette crise


Après un an de pouvoir, « pour le peuple et pour les travailleurs, tout est négatif ». Tel est le verdict prononcé ce Jeudi par le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB), Paul Essè Iko en marge du sit in qu’il a organisé conjointement avec la FESYNTRA Finance sur le Palais des gouverneurs.

Après avoir peint la situation socioéconomique du pays depuis l’avènement du régime du nouveau départ dont il reconnait avoir participé à l’avènement, le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) déplore ce qu’il appelle  la souffrance  infligée au peuple et aux travailleurs à travers des opérations de libération des espaces publics, à la suppression d’emplois ; la restriction des libertés et la prise de loi pour aggraver la situation des travailleurs.

Paul Essè Iko affirme qu’il ne peut pas croiser les bras face à cette situation  qui interpelle sa conscience et qui l’oblige à continuer la lutte pour l’amélioration des conditions de travail des travailleurs. Se prononçant sur la rencontre qu’il y a eu entre le chef de l’état, le président Talon et six centrales et confédérations syndicales, Paul Essè Iko affirme qu’il n’a pas été invité par le gouvernement et qu’il n’en fait pas une préoccupation.

 

BENIN WEB TV


Togosite.com ----- Contactez-Nous
Togosite.com
Our website is protected by DMC Firewall!